La région du Souss-Massa veut accélérer la lutte contre la pollution de l’air

La région du Souss-Massa veut accélérer  la lutte contre la pollution de l’air

Le Conseil régional du Souss-Massa se penchera lundi prochain, lors de sa session extraordinaire, sur l’accord de partenariat relatif au renforcement du réseau de contrôle de la qualité de l’air dans la région.
Le Maroc accorde de plus en plus une attention particulière aux problèmes de la pollution atmosphérique, due aux activités industrielles accélérées ou au trafic routier intense, à cause de son impact direct et dangereux sur la santé des populations, et en particulier sur les enfants. En effet, le coût de dégradation de l’air et de ses impacts ont été évalués à 3,6 milliards de dirhams par an, ce qui représente environ 1,03% du PIB.

Pour faire face à cette situation, un programme national pour l’amélioration de la qualité de l’air 2017-2030 a été lancé au mois de mai dernier et qui vise à réduire la pollution résultant des unités industrielles et des moyens de transport et à renforcer l’arsenal juridique en la matière.
Au niveau régional, et pour adhérer à cette dynamique, le Conseil régional du Souss-Massa a décidé de faire de la lutte contre la dégradation de la qualité de l’air une priorité de la politique régionale de protection de l’environnement et de la santé des populations. Dans ce sens, les membres du conseil vont examiner et soumettre au vote un accord de partenariat relatif au renforcement du réseau de contrôle de la qualité de l’air dans la région.

Déjà un comité régional pour le suivi de la qualité de l’air a été mis en place, composé des représentants des autorités, des élus, des délégations régionales, des représentants des associations, des organismes professionnels concernés, des établissements scientifiques et des associations chargées de la protection de l’environnement, avec pour objectif de déterminer les lieux d’installation des stations fixes et mobiles chargées de l’évaluation de la qualité de l’air et d’assurer le bon déroulement de ces stations.

Pour rappel, cette région est dotée d’un Plan territorial de lutte contre le réchauffement climatique de la région du Souss-Massa (PTRC), et qui est le fruit d’une collaboration entre le secrétariat d’Etat chargé du développement durable à travers sa direction régionale de l’environnement du Souss-Massa, le Conseil régional et l’appui de la coopération allemande, notamment le ProGEC-GIZ.
Par la réalisation de son PTRC, la région du Souss-Massa a témoigné d’un dynamisme et d’un réel engagement des différents acteurs locaux et qui a pu les fédérer autour de la problématique climatique pour en faire une opportunité de développement de projets d’adaptation et d’atténuation des gaz à effet de serre (GES).

En effet, le PTRC comporte, entre autres, un portefeuille de projets d’adaptation et d’atténuation, à mettre en œuvre de manière prioritaire, en impliquant l’ensemble des préfectures et provinces de la région ainsi que les secteurs d’activité revêtant une importance capitale pour la région et son économie (agriculture, tourisme, énergie, gestion de déchets, industrie, habitat, littoral et pêche…).

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *