Latifa Ibn Ziaten compte porter plainte contre l’Etat français

Latifa Ibn Ziaten compte porter plainte contre l’Etat français

Après la décision coup de théâtre mardi du tribunal administratif de Nîmes, engageant à un tiers la responsabilité de l’Etat français dans la tuerie perpétrée par Mohamed Merah à l’encontre du militaire Abel Chennouf, la mère de l’une des victimes envisage également de porter plainte.

Il s’agit de Latifa Ibn Ziaten. «Je vais voir avec mes avocats, oui je vais peut-être porter plainte», a-t-elle déclaré à l’AFP. Pour rappel, l’acte terroriste du 11 mars 2012 à Toulouse a coûté la vie à 7 personnes au total dont Imad, le fils de Mme Ibn Ziaten. Cette décision du tribunal administratif de Nîmes est un précédent jurisprudentiel et un virage dans le traitement des affaires liées au terrorisme.

La mère du soldat franco-marocain ajoute : «Pendant 4 jours, c’était mon fils qui était soupçonné et non Merah. Mon fils était à la morgue et je ne pouvais pas le voir».

Pour rendre hommage à son fils, Mme Ibn Ziaten n’a de cesse de mener un combat contre la radicalisation des jeunes. Femme d’engagement, elle a reçu le 29 mars dernier à Washington le «Women of courage Award», une distinction du Département d’Etat américain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *