Le BCIJ avorte un dangereux projet terroriste au Maroc

Le BCIJ avorte un dangereux projet  terroriste au Maroc

Démantèlement d’une cellule terroriste composée de 3 extrémistes  «daechiens»

Le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) frappe une nouvelle fois et vient d’avorter un projet très dangereux en rapport avec Daech. Le commandement de l’organisation terroriste se trouve directement derrière ce projet qui visait le Royaume, rapporte un communiqué du ministère de l’intérieur. Il s’agit en fait de plusieurs opérations terroristes dangereuses ayant atteint des stades avancés de préparation en coordination étroite avec ledit commandement. En effet le 16 septembre 2016, le BCIJ a démantelé une cellule terroriste composée de trois extrémistes adeptes de l’idéologie «daechienne» qui opéraient à Tanger et au M’diq.

L’enquête en cours confirme que cette cellule était sur le point de passer à l’acte pour entamer une série d’actes terroristes visant la déstabilisation du Maroc et l’atteinte à sa sécurité et sa stabilité. Dans ce cadre, l’enquête a révélé que le chef de cette cellule se préparait à rejoindre l’Irak ou la Syrie, car il a été «accrédité et recommandé» à un haut dirigeant de l’EI par un daechien marocain qui a déjà lancé des enregistrements sur Internet dans lesquels il menace le Royaume. Ainsi, le haut dirigeant confie au chef de la cellule la préparation d’actes terroristes qui prendraient pour cibles plusieurs édifices vitaux, des locaux de la sûreté et des sites touristiques, sans parler des étrangers portant la nationalité de pays qui luttent farouchement, avec la coalition internationale, contre l’EI.

Il est à signaler que le chef de la cellule a acquis une grande expérience en matière de fabrication d’explosifs. Il a même fait plusieurs expériences et était sur le point de recevoir un grand soutien financier et logistique de la part du haut dirigeant de l’EI afin qu’il passe à l’acte le plus rapidement possible. Par ailleurs, le chef de la cellule a déjà commis un vol dans le laboratoire d’essais d’un lycée où il a mis la main sur certains produits servant à préparer des bombes. Bien évidemment, le concerné sera présenté devant la justice dès que les investigations, sous l’égide du parquet général, prendront fin.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *