Le Conseil de gouvernement adopte un projet de décret relatif au soutien aux projets culturels et artistiques et une proposition de nomination à une haute fonction

Le Conseil de gouvernement adopte un projet de décret relatif au soutien aux projets culturels et artistiques et une proposition de nomination à une haute fonction

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a adopté un projet de décret relatif au soutien aux projets culturels et artistiques et une proposition de nomination d’un inspecteur général au ministère de la Culture.

Le projet de décret n 2-12-513, présenté par le ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi, vise à fusionner en un seul texte tous les textes législatifs en vigueur relatifs au soutien octroyé par le ministère au livre, aux œuvres théâtrales et à la chanson marocaine et qui inclura, également, le soutien aux arts plastiques, aux arts populaires, aux manifestations artistiques et festivals, ainsi que l’appui aux associations opérant dans le domaine des arts et de la culture, indique un communiqué lu à l’issue du conseil par le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Ce projet fixe les domaines culturels et artistiques qui pourraient bénéficier du soutien et stipule que les montants des soutiens, les conditions et les critères d’obtention, les modalités de versement et la fixation des objectifs du soutien feront l’objet d’arrêtés conjoints des ministres en charge de la Culture et des Finances, a-t-il expliqué.

Le projet porte également sur la mobilisation des montants du soutien du Fonds national de l’action culturelle et du budget du ministère de la Culture, a ajouté M. El Khalfi.

Il prévoit aussi que l’autorité gouvernementale chargée de la culture se charge de la nomination de commissions spécialisées dans chacun des domaines mentionnés ci-dessus et qui œuvreront de manière indépendante et selon un agenda annuel élaboré par le ministère de la Culture.

Selon le même texte, les projets et les organismes qui bénéficient du soutien feront l’objet de suivi et de contrôle de la part des commissions de soutien, ainsi que des services compétents du ministère de la Culture et, le cas échéant, de l’inspection générale des finances.

Par ailleurs, le Conseil a procédé à l’adoption d’une proposition de nomination à une haute fonction, conformément à l’article 92 de la Constitution. Il s’agit de la nomination de M. Hamid Zakaria au poste d’inspecteur général au ministère de la Culture.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *