Le Parlement européen repousse un projet de résolution hostile au Maroc

Le Parlement européen repousse un projet de résolution hostile au Maroc

La petite poignée d’adversaires du Maroc au sein du Parlement européen ne retrouve plus le sommeil.

A moins d’une semaine après le camouflet qu’ils ont essuyé devant la Commission du commerce international lorsque le représentant du service d’action extérieure de l’Union européenne a ôté au Polisario toute qualité ou prétention de vouloir représenter les populations sahraouies, voilà que ces mêmes députés se voient recalés après le rejet, mercredi à Bruxelles, d’un texte hostile au Maroc qu’ils se sont pourtant évertués à passer.

Cette proposition de résolution dite «d’urgence» sur la région du Rif, qui pèche par manque de sérieux et d’objectivité, a été vite rangée dans les tiroirs aux oubliettes du Parlement européen car elle comporte des allégations grossières et infondées, colportées par des députés nostalgiques d’une ère révolue, dont certains comptent parmi les VRP d’Alger.

Mettant sous le tapis les sujets qui présentent une urgence réelle, notamment les agressions perpétrées contre le peuple palestinien, les foyers de tension au Moyen-Orient, les expulsions massives des migrants subsahariens par les autorités algériennes au sujet desquels le Haut-commissariat de l’ONU aux droits de l’Homme a alerté, mardi, la communauté internationale ou encore l’entrisme dangereux du régime iranien via le Hezbollah et le Polisario en Afrique du Nord, les députés zélés n’ont vu l’urgence que dans cette région du Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *