Les accords de pêche et d’agriculture au centre des débats au Parlement

Les accords de pêche et d’agriculture au centre des débats au Parlement

Le Parlement tient sa dernière séance plénière de la session d’automne ce mardi 21 février. Elle est destinée à compléter la formation des organes de la Chambre des représentants particulièrement ses commissions permanentes. Ceci se fait à l’issue de la dernière décision du Conseil constitutionnel, concernant la loi interne du Parlement. Cette décision avait donné le feu vert aux députés pour la constitution de huit commissions parlementaires dont deux qui seront exclusivement présidées par l’opposition, notamment,  la commission de la justice et des droit de l’Homme. La décision du Conseil constitutionnel a aussi tranché par rapport au temps imparti aux parlementaires lors des débats et questions orales. Ainsi cette séance de mardi clôturera la session d’octobre de l’année législative 2011- 2012. Tout sera ainsi prêt pour préparer la prochaine session extraordinaire dédiée à la présentation de la tant attendue loi de Finances. Mais avant cela, une séance consacrée aux questions orales devait se tenir hier. Quelques 29 questions étaient prévues par les différents groupes parlementaires. Parmi les secteurs qui ont le plus interpellé nos députés, on cite les secteurs de l’agriculture et l’extérieur. L’accord agricole et l’accord de pêche avec l’Union européenne, constituent les sujets phares des questions posées en grande partie par l’opposition, notamment le groupe socialiste, le Parti authenticité et modernité, le groupe constitutionnel ainsi que du Rassemblement nationale des indépendants. Vient ensuite le secteur de la santé. A ce sujet, les questions traitent du manque de ressources humaines dans le secteur dans la province de Guercif ( groupement du Parti travailliste), la couverture social pour les couches défavorisées (groupe de l’Istiqlal), le manque de médecin et la détérioration des services (RNI), l’affaire des prothèse silicones PIP et la responsabilité du ministère  (UC). Aussi une question autour des mesures à prendre pour réduire le prix des médicament, sera posée par le groupe du PPS. Le secteur de la justice et des  libertés aborde des questions autour de l’arrestation du juge coupable de corruption et la mise en œuvre des conventions internationales contre les disparitions forcées (PAM), ainsi que la caisse de solidarité familiale ( Istiqlal et PJD). Les secteurs de l’emploi, de l’industrie et les nouvelles technologies, l’enseignement ainsi que les MRE devaient aussi être débattus lors de cette sécance d’hier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *