Maroc-UE, l’accord d’association renforcé

Co-présidée par l’ambassadeur-directeur général des Relations bilatérales au  ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, Youssef Amrani et du directeur général adjoint des Relations extérieures de la Commission  européenne,  Fokion Fotiadis, cette session s’inscrit dans le cadre de la  mise en oeuvre de l’accord d’Association Maroc-UE, précise-t-on de même source.
Les deux parties procéderont à une évolution globale de la mise en oeuvre de cet accord, à travers l’examen des travaux de tous les sous-comités sectoriels  qui couvrent un large spectre d’activités, ajoute le communiqué. Il s’agit en l’occurrence des activités ayant trait au dialogue politique  renforcé, droits de l’Homme et gouvernance, dialogue économique, agriculture et pêche, marché intérieur, coopération douanière, transport, énergie et  environnement, commerce, industrie et services, affaires sociales, migration et recherche et innovation. Cette réunion sera également l’occasion de se féliciter de la convergence de  vues entre le Maroc et l’UE concernant un traitement global et équilibré du  phénomène migratoire, conformément au plan d’action de la "Conférence  euro-africaine sur la migration et le développement" tenue au Maroc en juillet  2006, ajoute-t-on.
Par ailleurs, les deux délégations du Maroc et de l’UE mettront à profit  cette réunion annuelle pour évoquer la mise en  oeuvre du plan d’action conjoint  arrêté dans le cadre de la politique européenne de voisinage, poursuit le  texte. Selon la même source «les relations Maroc-UE connaissent des avancées  perceptibles à tous les niveaux et progressent vers un «statut avancé» conforme aux atouts et aux ambitions du Maroc et de l’intérêt manifesté par l’UE de  conférer à ces relations une dimension particulière en phase avec l’agenda du  Maroc en matière des réformes et de modernisation». Il est à relever, à ce propos, l’impulsion qualitative donnée actuellement au partenariat Maroc-UE , à travers le renforcement du dialogue politique, la  signature de l’accord Open Sky, l’adhésion du Maroc à «Galileo» et l’ouverture de plusieurs négociations sectorielles dans les domaines de la pêche, du commerce  des services et des échanges agricoles, rappelle le communiqué. L’Union européenne et le Maroc sont déterminés à saisir cette occasion pour renforcer leurs relations, promouvoir la stabilité, la sécurité et la prospérité fondées sur le partenariat, les intérêts communs, l’appropriation commune et la différenciation. Cette approche contribuera à la mise en place d’un partenariat stratégique de voisinage.
Le Maroc et l’Union européenne souhaitent ainsi approfondir leurs relations politiques, économiques, sociales, culturelles, de même que leur coopération en matière de sécurité. Pour le Maroc, le rapprochement avec l’Union européenne constitue un choix fondamental de politique étrangère. La politique européenne de voisinage permettra ainsi au Maroc de renforcer l’ancrage stratégique de ce choix sur la base d’engagements réciproques et de favoriser la dimension régionale et sous-régionale, notamment dans le cadre du processus euro-méditerranéen. Cet approfondissement des relations entre le Maroc et l’Union européenne, qui permettra d’identifier de nouvelles actions de coopération et de renforcer les relations politiques, est une réponse concrète permettant d’évoluer de façon opérationnelle vers le statut avancé du Maroc.
 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *