Poursuite de l’examen du budget sectoriel du ministère de l’intérieur

La Commission de l’intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants a poursuivi, mardi, l’examen du budget sectoriel du ministère de l’intérieur, en présence du ministre de l’intérieur, Mohand Laenser, et du ministre délégué auprès du ministre de l’intérieur, Charki Draiss. Les interventions des différents groupes parlementaires ont insisté sur le rôle essentiel du ministère de l’intérieur dans l’activation des dispositions de la Constitution, eu égard aux différentes missions qui lui incombent ayant trait à plusieurs secteurs vitaux, notamment dans le sillage du nouveau contexte politique qui a permis, pour la première fois, de nommer une personnalité «politique» à la tête du ministère de l’intérieur. Ils ont, également, plaidé pour l’instauration de la régionalisation élargie à même de devenir un vecteur de développement, appelant à mettre en corrélation le découpage régional et les normes objectives loin des calculs politiques étroits.
Les débats ont, par ailleurs, porté sur la gestion des grandes villes marquée par «une crise de gouvernance», malgré les efforts consentis par l’Etat depuis 25 ans, appelant à mettre en place un nouveau système de gestion des villes basé sur la séparation entre «le politique et l’administratif» et «la recherche de l’efficience».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *