Rabat accueille la Marche Verte 2016

Les Marocains toujours attachés à leur terre et la preuve par trois millions

Quarante et un ans après la première Marche Verte, Rabat a accueilli dimanche une marche gigantesque dans ce qui ressemble à une Marche Verte bis. Les estimations parlent de trois millions de Marocains venus des quatre coins du Royaume pour scander en choeur : le Sahara est marocain.

Des millions de Marocains ont ainsi répondu à l’appel lancé quelques heures seulement par les partis politiques, les syndicats et les organisations de la société civile pour dénoncer les dérapages verbaux du secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, sur le Sahara marocain. Prévue à 10h00 du matin, la marche populaire a démarré plus tôt spontanément par une marée humaine qui a déferlé sur toutes les rues et les artères de la capitale du Royaume. Des femmes, des hommes de tous âges ont scandé des slogans patriotiques et à la gloire du Sahara marocain en protestation contre les déclarations outrageuses du secrétaire général des Nations Unies sur le Sahara marocain.

Les manifestants ont ainsi répondu massivement à l’appel comme à chaque fois lorsqu’il s’agit de l’une des constantes de la Nation marocaine. Ces millions qui ont descendu dans la rue n’ont pas hésité à venir de très loin dans certains cas dans un élan de patriotisme qui n’a égal que celui qui avait accompagné les préparatifs de la Marche Verte en 1975. Tous les moyens de locomotion étaient bons pour répondre présent en ce grand jour. Certains sont venus en train, d’autres ont pris leurs voitures ou les autocars, entonnant durant tout le trajet et pendant la marche l’hymne national. Tout au long de la marche, des banderoles et pancartes étaient visibles avec comme pour seul et unique message, le consensus national qui unifie l’ensemble des Marocains autour de l’intégrité territoriale du Royaume.

Les citoyens ordinaires ont côtoyé durant la manifestation des hommes politiques, des leaders syndicaux ou des militants associatifs. Ils ont marché pendant des heures côte à côte comme pour envoyer un mes fort aux adversaires du Royaume que tous les Marocains sont unanimes lorsqu’il s’agit de l’intégrité territoriale. «Le peuple marocain effectue aujourd’hui une nouvelle Marche Verte avec des effectifs beaucoup plus importants et surtout avec des générations nouvelles. Il y a donc une continuité. Le peuple marocain ne cèdera pas sur son Sahara et rejette les déclarations du secrétaire général de l’ONU. Le Maroc n’acceptera jamais toute déviation des résolutions des Nations Unies», a affirmé Mohamed Nabil Benabdellah, secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme (PPS). Et de conclure : «Quelle que soit la partie derrière ces déclarations, le Maroc les refuse. Je ne peux pas pronostiquer sur la suite mais l’essentiel, c’est que le Maroc reste dans son Sahara». Les Marocains ont ainsi dit leur mot.

La marche de Rabat a ainsi envoyé un signal fort que les détracteurs et les adversaires de l’intégrité territoriale du Royaume n’ont sûrement pas manqué d’intercepter. L’intégrité territoriale reste une ligne rouge pour qui que ce soit et au cas où quelqu’un s’amuserait, ne serait qu’à s’en approcher, il aura affaire aux Marocains, tous les Marocains de Tanger à Lagouira…

Rabat-Marocains-Marche-Sahara-marocain-Ban-Ki-moon-1 Rabat-Marocains-Marche-Sahara-marocain-Ban-Ki-moon-2 Rabat-Marocains-Marche-Sahara-marocain-Ban-Ki-moon-Benabdallah Rabat-Marocains-Marche-Sahara-marocain-Ban-Ki-moon-Bouaida

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *