Redressement fiscal chez les pilotes de ligne

Depuis quelques temps l’Association marocaine des pilotes de ligne de la RAM (AMPL) est aux prises avec l’administration des impôts. Objet du litige : un redressement fiscal que la DGI a exigé au titre d’opérations immobilières réalisées par l’association à Bouskoura. A la suite d’une vérification fiscale et de tentatives de transactions, les inspecteurs ont finalement notifié à l’AMPL un redressement fiscal total de l’ordre de 2,4 millions DH. Mais comme l’association n’avait pas suffisamment de fonds sur ses comptes bancaires, le bureau a appelé ses adhérents à lui faire chacun un chèque de 10.000 DH à titre exceptionnel. Pas très méchant pour le salaire d’un pilote de ligne !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *