Sept personnes mises en détention à la prison de Salé pour des affaires liées au terrorisme

Sept personnes mises en détention à la prison  de Salé pour des affaires liées au terrorisme

Le juge d’instruction chargé des affaires du terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel à Salé a ordonné, mardi, l’incarcération à la prison locale de Salé de sept membres présumés d’une cellule démantelée récemment, suite à leur audition dans le cadre de l’interrogatoire préliminaire, a-t-on appris de source judiciaire.

Les membres de cette cellule, démantelée le 27 janvier dernier et dont ses membres s’activaient dans plusieurs villes du Royaume, sont poursuivis notamment pour «constitution d’une bande criminelle pour préparer et commettre des actes terroristes dans le cadre d’un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l’ordre public et possession d’armes à feu pour commettre des actes constituant un crime terroriste», précise la même source.

Un communiqué du ministère de l’intérieur avait indiqué que le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire national (DGST) est parvenu, sur la base de renseignements précis, à mettre en échec un dangereux projet terroriste du groupe dit «Etat islamique», ayant permis le démantèlement d’une cellule terroriste composée de sept membres s’activant dans les villes d’El Jadida, Salé, El Gara, la commune rurale Boulaâouane (province d’El Jadida), et au douar Maatallah (caïdat Ouled Zoubir, Cercle Oued Amlil, province de Taza).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *