Un Marocain pour superviser l application de l accord d Agadir

Un Marocain pour superviser l application de l accord d Agadir

À compter du 1er septembre, la présidence exécutive de l’unité technique qui supervise la gestion et l’application de l’accord de libre-échange d’Agadir sera assurée par le Marocain Laâidi El Mahssoussi qui occupait jusque-là le secrétariat général du département du commerce extérieur. L’unité technique de l’accord d’Agadir est basée dans la capitale jordanienne Amman. Il faut savoir que, comme tous les accords de libre-échange de par le monde, celui d’Agadir, signé en 2005, prévoyait la création d’une unité technique chargée, entre autres missions, de veiller à la bonne application des dispositions de l’accord et à leur respect par les quatre pays membres, à savoir le Maroc, la Tunisie, l’Egypte et la Jordanie. L’unité est devenue effectivement opérationnelle en avril 2007.

Sa présidence de manière tournante entre les membres était assurée jusque-là par le Jordanien Waleed Elnozahy à qui succédera donc le Marocain Laidi El Mahssoussi à compter de début septembre. Il faut dire que l’homme connaît les questions relatives au libre-échange comme sa poche car avant d’assurer le secrétariat général du commerce extérieur, il a exercé pendant de très longues années à l’administration des douanes et, surtout, a fait partie des équipes qui ont négocié l’accord d’Agadir mais aussi celui signé avec les États-Unis.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *