Au coeur de la genèse technologique de Kia Motors

Au coeur de la genèse technologique de Kia Motors

Avec près de 1,4 million de véhicules produits et vendus dans le monde en 2008, Kia Motors est l’une des marques qui connaît actuellement la croissance la plus rapide sur le marché mondial. Derrière cette hausse spectaculaire se profile un constat évident et avéré : les automobiles de Kia ont réellement atteint un niveau qualitatif plus que correct, satisfaisant.
Pour comprendre comment cet ex-petit constructeur de bicycles a gagné ses lettres de noblesse parmi les plus grands constructeurs automobile de la planète, il faut se rendre à Namyang, localité située à une centaine de kilomètres au sud de Séoul.
Notre visite commence –après confiscation d’appareils photo et de téléphones portables– par une opportunité rare pour un journaliste automobile : tester des véhicules expérimentaux, soit des prototypes non encore commercialisés. Sur une petite partie du gigantesque circuit d’essai privé (64km), certains se contentent de passer au volant du nouveau Soul, un modèle  dont le lancement mondial est toujours en cours. D’autres découvrent des versions hybrides (essence/électricité) des berlines Cerato et Cee’d. Des techniciens sont là pour donner des explications et apporter les réponses à toutes sortes de questions. Pendant ce temps-là, quelques journalistes sont déjà bluffés par le silence de fonctionnement du Sportage FCEV. Normal: cette version expérimentale est dotée d’une pile à combustible. Elle roule à l’hydrogène et n’émet aucun rejet polluant. Mais du fait de la complexité de sa propulsion, la commercialisation de ce véhicule n’est pas encore programmée.
Cette première expérience achevée, c’est vers une autre division de ce centre que l’on nous emmène, non sans donner des chiffres toujours aussi incroyables (mais crédibles). On apprend notamment que plus de 8.500 ingénieurs et techniciens travaillent dans la demi-douzaine de centres de R&D que possède Kia Motors dans le monde.
Nous voilà dans l’un des hauts lieux du centre : la soufflerie. Avec son hélice de 8,4 mètres de diamètre (voir photo) et son tunnel long de 59 m, ce «ventilateur géant» est tout simplement la plus grande soufflerie automobile d’Asie ! Les autos de Kia y sont testées sur différents registres (aérodynamique, acoustique, électrostatique…), dans tous les sens et à diverses températures, de -20 à 40 degrés°C ! Puis surtout, cette soufflerie capable de créer des vents de plus de 200 km/h, nécessite un budget de fonctionnement de 50.000 dollars d’électricité par jour ! Plus surprenant, lorsqu’on y a pénétré, ce n’est pas une automobile Kia que l’on a découvert, mais plutôt une nouvelle Ford Fiesta. «Ici, nous testons tous nos futurs véhicules, mais aussi ceux de la concurrence», déclare ouvertement l’un des responsables du centre. Bien évidemment, il ne s’agit nullement d’une pratique malhonnête, mais bien courante parmi tous les constructeurs automobiles, y compris ceux haut de gamme.
Après quoi, c’est vers le département «accidentologie» que nous sommes conduits. Là-encore, certains chiffres sont éloquents. Exemple : chaque mannequin utilisé dans un crash-test ne coûte pas moins de 100.000 dollars. Or, on en a vu plusieurs ! Et pour enfoncer le clou, les responsables nous ont fait assister à un crash-test en direct. La voiture passée au mur n’est autre qu’une Cerato, dont la cellule habitable a finalement résisté à un choc frontal sur 100% de la largeur du capot, à plus de 50 km/h contre un obstacle… fixe. Etonnant !
Ce fut là une belle démonstration (de force) de la part de Kia Motors Corporation quant au sérieux et à la robustesse de ses voitures, même si de sérieuses enquêtes de satisfaction et de fiabilité ont déjà prouvé cette heureuse réalité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *