Audi A6 : Élue voiture mondiale de l’année

L’Audi A6 vient de remporter une distinction encore plus prestigieuse que toutes celles qu’elle avait raflées jusqu’ici. En effet, la routière aux anneaux a été sacrée «Voiture Mondiale de l’Année 2005» par un panel de 48 journalistes de la presse automobile spécialisée.
L’élection s’est déroulée en marge du Salon international canadien, qui se tenait la semaine dernière à Toronto.
Sur une sélection de 35 modèles, toutes catégories confondues, l’A6 a pris le large avec ses deux autres finalistes : la Volvo S40 et la Porsche 911, avant de remporter le titre.
La cérémonie de remise du Trophée s’est déroulée le 16 février dernier et a réuni plusieurs grandes personnalités du secteur automobile mondial. C’est aussi des quatre coins du monde qu’étaient issus les 48 journalistes, travaillant pour des magazines automobile de renom. Ces essayeurs et rédacteurs ont passé au crible les 36 véhicules postulant pour le titre, et ce sur plusieurs aspects.
Des critères objectifs tels que les caractéristiques du produit, le rapport prix/prestations, le niveau de sécurité… Mais aussi le charisme et l’émotion que peut dégager l’auto, ce qui est tout aussi important que les autres points. Et le verdict de ce jury international était sans appel : Audi A6. Et pour cause, celle-ci combine à la fois le confort d’une berline de grand luxe et une certaine agilité connus aux véhicules sportifs.
L’Audi A6 ajoute ainsi une énième corde à son arc et un nouveau trophée à son palmarès déjà bien garni. En effet, l’un de ses derniers prix remportés était celui de «Voiture de PDG de l’Année 2005», accordé il y a quelques mois par un jury de chefs d’entreprise. Cette compétition, qui en est à sa deuxième édition (la première avait sacrée la BMW 535d) a vu en effet, ces dirigeants d’entreprise plébisciter l’A6, dans sa version 3.0 TDi Quattro.
Auparavant, la routière du constructeur d’Ingolstadt (Audi) avait dès sa première année, réussi à s’emparer de quelques autres toutes aussi flatteuses. Parmi elles, on citera notamment celles octroyées par la presse automobile spécialisée et obtenues dans le seul territoire allemand. C’est le cas de l’«Auto Trophy» de l’hebdomadaire Auto Zeitung, de «Auto1» du mensuel Auto Bild, du «Golden Steering Wheel» (Volant d’Or) décerné par le journal Bild am Sonntag, du titre de «Meilleur véhicule dans la catégorie du luxe» dans le vote annuel des lecteurs de Auto Motor und Sport, ou encore du «Yellow Angel» présenté par la fameuse association ADAC.
Dans une offre de plus en plus diversifiée en la matière, la consécration du milieu de gamme d’Audi témoigne que le constructeur aux anneaux n’a plus seulement cette réputation de fabriquer des véhicules bien finis et techniquement très avancés. C’est aussi une marque qui confirme une fois de plus qu’elle appartient à la haute sphère du luxe et qu’elle n’a rien à envier, ni à l’étoile, ni à l’hélice.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *