Ce qu’en pensent les professionnels du secteur

Ce qu’en pensent les professionnels du secteur

Bruno De Mori, Pdg de Fiat Auto Maroc
A quelques heures de la fermeture du Salon, nous n’avons pas encore arrêté les chiffres définitifs. Mais avec près de 450 véhicules vendus, nous avons largement dépassé notre objectif qui était de 300 unités, si l’on compte toutes les ventes réalisées par nos marques à savoir, Fiat, Fiat Professional, Alfa Romeo et Lancia. Nous sommes donc très satisfaits de l’accueil fait à cette dernière marque qui fait son retour au Maroc, mais également contents du joli succès de la 500 qui a enregistré plus de 100 commandes durant le Salon. Il faut dire aussi que les visiteurs ont beaucoup apprécié la qualité de notre stand, l’un des plus beaux du Salon, si ce n’est le meilleur. Puis il y a aussi notre nouvelle garantie de 2 ans et kilométrage illimité qui fait déjà ses effets.

Abdelouahab Ennaciri Directeur de Scama (Ford)
Bien évidemment et comme tous les autres importateurs, notre premier objectif à l’Auto-Expo est de vendre. Pour notre part et à quelques heures de la fin de cette édition, nous clôturons avec quasiment 300 Ford vendues durant le Salon, hors celles réalisées dans le réseau. Notre stand a été pris d’assaut par les visiteurs et les acheteurs, avec un intérêt particulier pour les nouvelles Mondeo et Focus. Cette dernière est d’ailleurs le modèle sur lequel nous avons pris le plus de commandes durant les 10 jours du Salon. Bref, l’édition de cette année est réussie et l’objectif d’affluence a probablement été dépassé. Ceci étant, il reste évident que ce lieu n’est plus adéquat pour un tel salon, d’autant plus qu’il y a de nouvelles marques sur le marché.

Abdelmajid Aït Lafkih, DGA de Madiva et Mediauto

La première remarque que l’on peut faire par rapport à ce Salon concerne la qualité des stands, qui dépasse largement ce qui s’était fait précédemment. C’est d’ailleurs sur le thème de la qualité que nous avons axé la présentation de nos différents stands puisque nous arrivons cette année avec de nouveaux produits, dans nos gammes chinoises. Commercialement parlant, notre bilan est positif même si, à l’heure où je vous parle, il reste difficile de comptabiliser toutes les ventes réalisées sur l’ensemble de nos marques (Great Wall, BYD, Hafei, JAC, Mahindra…). Pour BYD par exemple, nous avons pratiquement vendu une cinquantaine d’unités avec un seul modèle, la F3. C’est très prometteur, sachant que la F1 n’est toujours pas lancée.

Nabil Hamri, responsable marketing et communication Nissan Maroc
Avant même  la fin de cette dernière journée du Salon, on ne peut que se satisfaire d’avoir largement  dépassé nos objectifs qui étaient fixés à 160 véhicules, puisqu’on en aura finalement vendu un peu plus que 250, avec une très faible part du VUL. Sur ce volume, le nouveau X-Trail s’est taillé la part du lion avec plus d’une cinquantaine de commandes réalisées. A côté de cela, nous avons exposé en avant-première en Afrique le coupé GT-R qui a eu beaucoup de succès et pour lequel nous avons reçu de sérieuses volontés d’achat. Malheureusement, nous ne pouvons pas encore prendre de commande avant le lancement de ce modèle, soit au plus tôt la fin 2008. Quant au Salon, je pense, à l’image des autres confrères du secteur, que la qualité a été au-dessus du niveau habituel, qu’il s’agisse de la présentation des stands, comme du nombre et profils des visiteurs.

Rachid Fadouach, DGA de Smeia (BMW-Mini, Land Rover, Mazda)
L’Auto-Expo 2008 est un bon cru. Un Salon de qualité avec beaucoup de visiteurs et d’exposants. Mais malheureusement, toujours pas assez d’espace. Il y a donc l’éternelle question ou revendication d’avoir un meilleur centre d’expositions au Maroc. Cela, d’autant plus que tous les exposants mettent des moyens matériels colossaux pour ériger leurs stands.
Question affluence, il semblerait que l’objectif des 200.000 visiteurs a bien été dépassé, incluant dans ces derniers des acheteurs potentiels, mais aussi beaucoup de curieux, ce qui est tout à fait normal. S’agissant de nos performances commerciales, nous avons réalisé près de 400 ventes, lesquelles se répartissent à environ 200 commandes fermes pour BMW-Mini, une quarantaine de Land Rover et environ 150 Mazda.

Mohamed Sbihi, directeur marketing et commercial de Salafin
L’édition 2008 de l’Auto-Expo est réussie sur le plan organisationnel, comme en terme d’affluence puisqu’elle aurait paraît-il dépassé les 200.000 visiteurs. L’offre est très riche autant en matière de véhicules qu’en termes de prix. Pour notre part et en tant qu’organisme de financement, nous avons fait un effort assez important non seulement pour diversifier notre offre de LOA et de crédit classique, mais également pour ce qui est du taux d’intérêt appliqué aux clients. Cela, d’autant plus que nous avons remarqué que ces derniers essayent de concrétiser le plus vite possible leur achat. Et à quelques heures de la fermeture du Salon, nous comptons quelque 450 dossiers remplis. Mais ce bilan n’est pas encore définitif et il est évidemment appelé à augmenter.

Adil Bennani, DG de Toyota du Maroc
L’édition 2008 de l’Auto-Expo est globalement réussie. Un salon qui s’est professionnalisé. Une clientèle de plus en plus avertie. Des visiteurs en plus grand nombre. Nous avons aussi remarqué une nouvelle catégorie d’acheteurs : de nouveaux accédants à l’automobile. Cela veut dire que celle-ci se démocratise au Maroc.  Et c’est tant mieux ! S’agissant des ventes, nous avons dépassé nos objectifs et ce, pour nos quatre marques : Toyota, Lexus, Daihatsu et Subaru. Sur cette dernière, nous avons réalisé une trentaine de ventes ce qui est une très bonne performance pour une gamme qui vient tout juste d’être introduite au Maroc. Au niveau de Daihatsu et avec le modèle phare qui est la Sirion, nous avons dépassé la barre des 150 unités, tandis que nous avons enregistré une dizaine de commandes pour Lexus. Quant à Toyota, nous avons carrément dépassé la barre des 650 unités !

Hatim Kaghat, responsable communication de Kia Motors Maroc

Je pense que cette édition 2008 a le mérite d’enregistrer un petit gap au niveau de l’organisation. Je dis bien «petit», car nous souffrons toujours de l’exiguïté du lieu d’exposition.
Cela, ne nous permet pas de pouvoir exposer toute notre gamme, mais rend aussi plus problématique la circulation entre les stands lors des moments de forte affluence. En ce qui nous concerne, nous avons été satisfaits du nombre et de la qualité des visiteurs.  Bien qu’il soit encore tôt d’avancer des chiffres de ventes, nous sommes globalement très contents de notre performance commerciale.  Cela, sachant qu’il y aura bien des retombées dans les mois qui viennent, durant lesquels des contacts de prospects seront concrétisés ou, tout au moins, permettront d’avoir de nouveaux clients.
      

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *