Il était une fois… Chevrolet Camaro : La mangeuse de Mustang !

Il était une fois… Chevrolet Camaro : La mangeuse de Mustang !

Tenir tête à un cheval fou comme la Ford Mustang est un exercice périlleux qu’au fil des années la Chevrolet Camaro s’est toujours appliquée à réussir haut la main. Chevrolet a toujours prétendu qu’une «Camaro» (dérivé de «Camaron» qui signifie crevette en espagnol), était «un petit animal méchant mangeur de Mustang!» Chacune de ces deux voitures s’efforcera de battre sa concurrente sur la piste d’accélération, mais aussi dans les rues. C’est en grande partie grâce à cette concurrence entre deux frères ennemis que ces deux voitures sont aujourd’hui si extraordinaires et si populaires.

Naissance des Pony Cars…

Nous sommes au début des années 1960. Lorsque Ford dévoile sa Mustang en avril 1964, chez Chevrolet on se montre persuadé qu’il n’existe pas de marché pour ce type de véhicule. Or, quatre mois seulement après le lancement, pas moins de 100.000 Mustang vont sortir des chaînes de fabrication. Pour General Motors qui fabrique Chevrolet, leur première place sur le marché national était rudement menacée. Il fallait donc réagir vite et bien pour trouver une alternative crédible à ce nouveau venu. Dans l’urgence, Chevrolet crée le projet XP836 surnommé «Panther». La Chevrolet Camaro première génération est apparue dans les concessions le 29 septembre 1966 en tant que millésime 1967 avec une plateforme F-body à propulsion inédite et disponible avec une carrosserie 2 portes, des sièges 2+2, coupé ou cabriolet avec un choix de moteurs L6 (6 cylindres en ligne) et V8 (8 cylindres en V). La première génération durera jusqu’au millésime 1969. Quatre générations différentes verront par la suite le jour avant que sa production ne se termine en 2002 à cause de chiffres de ventes en baisse, un marché en détérioration pour les coupés de sport, usine en surcapacité et une compétition difficile avec la Ford Mustang. Son nom est réapparu avec un prototype qui évolua pour devenir la Camaro cinquième génération et sa production fut lancée le 16 mars 2009. C’est la première édition de la Camaro qui servira d’inspiratrice pour la renaissance du modèle à sa cinquième génération en 2009…

Millésime 1967

La légende de la Camaro débute avec le premier modèle qui sera commercialisé en 1967. Proposée en coupé ou en cabriolet, sa ligne caractéristique se distingue par un long et large capot en pointe, mais aussi une énorme calandre intégrant les phares (une version à phares rétractables est proposée aussi en pack Rallye Sport), avec une ligne de caisse légèrement ondulée et rebondie au dessus des roues arrières… A ces deux variantes de carrosserie, on retrouve également trois autres déclinaisons : il s’agit des fameux packs SS, RS et Z/28. Ces derniers comprennent 80 options disponibles à l’usine, mais aussi 40 autres options montées sur le réseau.

C’est une pléthore de motorisations qui est proposée (neuf en tout !), pour des puissances allant de 140 à 375 ch ! La version de série propose un 6 cylindres en ligne de 140 ch, et en option une version montant à 155 ch. Sont également disponibles les V8 de 210 et de 275 ch. La SS (Super Sport) apporte surtout son V8 350 de 255 ch, ou en option un V8 396 de 325 ou même 375 ch.  La Z/28 arrive à la fin de l’année 1966. De façon très discrète et sans être officiellement annoncée. Il s’agit alors d’un pack et non d’un modèle en soi, qui doit être accompagné de l’option des freins à disques et de la boîte manuelle à 4 rapports. Le but est en fait d’homologuer un modèle pour pouvoir engager la Camaro dans les courses TransAm. Ce qui explique que son V8 soit plus petit que celui de la SS, puisque les règles de la compétition imposent un moteur de moins de 4.998 cm3.

Un style évolutif…

Dès 1968, la Camaro bénéficiera de quelques évolutions avec un changement de sa grille, marquant le début de l’accentuation de la pointe centrale. Autre changement dans le style, la disparition du fenestron sur les portes avant, grâce à l’introduction d’un système de ventilation baptisé Astro-Ventilation… La version SS est à présent disponible avec un V8 intermédiaire de 350 ch. De son côté la Z/28 est un peu plus mise en avant, et reçoit des badges qui permettent de la distinguer. Elle représentera ainsi 7.000 des 235.000 Camaro du millésime 1968.

Déjà arrivée dans sa dernière année, la première génération de Camaro accentue encore le V de sa calandre, revenant sans doute au style originel voulu par l’équipe de style, et probablement sacrifié lors du lancement sur l’autel des économies. En fait, tout le style est changé, et seul le capot et la porte de coffre arrière sont conservés. La Camaro prend une allure plus agressive avec des arêtes plus prononcées. Il faudra attendre 1970, pour voir le glas de la première génération de Camaro sonner. La seconde génération entrera sur le marché et sera commercialisée jusqu’en 1981.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *