Incivilités au volant : Les conducteurs marocains complaisants envers eux-mêmes, sévères avec les autres

Incivilités au volant : Les conducteurs marocains complaisants envers eux-mêmes, sévères avec les autres

Quel comportement les Marocains adoptent-ils en conduisant ? C’est la question à laquelle a tenté de répondre l’étude de la Fondation Vinci Autoroutes qui a fait réaliser par Ipsos le 1er baromètre marocain de la conduite responsable à l’automne 2018 auprès de 1.000 conducteurs marocains.

Cette enquête revèle que, comme les conducteurs européens, les Marocains font preuve d’une large autosatisfaction au volant : 97% emploient au moins un adjectif positif pour se décrire. Ils s’estiment majoritairement vigilants (83%) et calmes (71%). Par ailleurs, ils sont très peu nombreux à s’estimer agressifs (1%) ou dangereux (0%).

Lorsqu’ils jugent le comportement des autres, les conducteurs marocains se montrent moins indulgents puisque 2 sur 3 (66%) citent au moins un adjectif négatif pour qualifier leur conduite : 38% les jugent agressifs, 36% stressés et 26% dangereux, indique l’enquête. Dans le même sens, près de 9 sur 10 (88%) estiment qu’il leur arrive d’avoir peur du comportement agressif d’un autre conducteur. Ce sentiment est provoqué par les nombreuses incivilités commises sur les routes et renforcé par les infractions au code de la route et par certaines pratiques dangereuses. Ainsi, 56% des conducteurs marocains dépassent la limitation de vitesse indiquée, bien qu’ils considèrent ce risque comme principal facteur d’accidents mortels sur route et autoroute, 38% ne mettent pas leur clignotant pour doubler ou changer de direction, pourtant seul moyen de communication avec les autres conducteurs, 37% ne respectent pas les distances de sécurité, 30% oublient de ralentir à proximité d’une zone de travaux, pouvant ainsi mettre en danger le personnel d’intervention, 25% n’attachent pas toujours leur ceinture de sécurité et 18% prennent des libertés avec la signalisation.

Pour ce qui est de l’utilisation de distracteurs en conduisant, il s’avère que 57% des conducteurs admettent téléphoner avec un kit mains libres ou un système Bluetooth, alors même que cette pratique a des effets délétères sur la vigilance, 35% utilisent leur téléphone tenu en main, 25% manipulent leur GPS ou une application de navigation et 18% envoient et/ou lisent des SMS ou des e-mails. 39% des conducteurs marocains placent la somnolence au 2e rang des principales causes d’accidents mortels sur autoroute, après la vitesse excessive (77%). plus d’1 sur 2 conducteurs (55%) reconnaît qu’il lui arrive de prendre la route alors qu’il se sent très fatigué. Il en ressort également que le temps de conduite avant de marquer une pause lors des grands trajets est de 3h26 en moyenne.

«Seulement 5% des Marocains respectent la recommandation des experts d’une pause toutes les 2 heures pour rester vigilants et éviter les risques d’endormissement au volant», note l’étude ajoutant que ces habitudes ont des conséquences directes sur la sécurité des conducteurs puisque 28% déclarent avoir déjà eu l’impression de s’être assoupis quelques secondes pendant qu’ils conduisaient et près d’1 sur 4 (23%) a déjà empiété sur la bande d’arrêt d’urgence à cause d’un moment d’inattention ou d’assoupissement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *