Los Angeles, un joli prélude à détroit

Los Angeles, un joli prélude à détroit

Tel un avant-goût au Salon automobile de Detroit, le «Los Angeles Auto Show» qui se déroule du 1er au 10 décembre 2006, est loin de manquer d’attrait au vu des nouveautés et des concept cars qui y ont été présentés. Telle est la première remarque que l’on pourrait faire lorsqu’on entend que l’exhibition californienne a été le théâtre d’importantes avant-premières mondiales à l’image du Tiguan Concept de Volkswagen.
Le constructeur automobile allemand a, semble-t-il, préféré ne pas attendre le Salon de Detroit pour présenter ce show-car (ultime prototype préfigurant une voiture de série) de ce qui sera dans quelques mois plus connu comme étant le petit frère du Touareg. Et de ce dernier, le Tiguan se rapproche notamment par son profil général. Très expressive, la face avant déborde d’originalité comme le soulignent sa calandre en deux parties et ses projecteurs fluidifiés avec la carrosserie. Tout aussi singulière, la partie arrière du Tiguan est, avec des blocs de feux à peine inspirés de ceux du coupé-cabriolet Eos.
Question mensurations, le VW Tiguan mesurera, à 1 cm près, la longueur d’un Toyota Rav4. Un 4×4 dont il se dit qu’il a fortement la cote sur le marché américain. C’est en partie, ce qui explique que VW ait choisi le salon de L.A pour y présenter son futur 4×4 compact.
Et justement, les constructeurs japonais ne sont pas en reste. Parmi eux, Mazda a frappé fort en dévoilant le Nagare Concept, l’un des plus beaux chefs-d’œuvre stylistiques de cette exhibition. Doté d’une ligne basse et ultra-aérodynamique, ce prototype très avant-gardiste préfigure, en matière de design, ce que seront les productions de Mazda d’ici 2020.
Du côté de Honda, la star présentée à Los Angeles s’appelle Remix et provient de son bureau de design californien. Là encore, il s’agit d’un concept car, mais qui se veut un brin plus réaliste, puisque annonciateur de ce que pourrait être un remake du coupé CR-X. Cela, même si le Remix s’apparente un peu plus d’un break de chasse à deux portes.
Pour sa part, Nissan a créé la surprise en dévoilant l’Altima Coupé. Dérivé de la berline du même nom, ce coupé reprend plusieurs détails esthétiques de son cousin de chez Infiniti, le G35. Là encore, il s’agit d’une nouveauté qui ne sera  commercialisée qu’en 2008 et qu’un constructeur a préféré présenter au Salon de L.A plutôt que celui de Detroit.
Et les «Big Three» dans tout cela ? Une fois de plus et comme pour les précédents Salons automobiles américains, les constructeurs locaux se font durement concurrencer à domicile. Mais cela n’empêche pas pour autant un géant comme Ford de faire belle figure, quitte à faire appel aux talents d’un grand maître du design européen en la personne de Giugiaro. Et c’est à la Ford Mustang que ce dernier a appliqué son joli coup de crayon.
Pour un groupe comme General Motors, toujours numéro 1 mondial devant Toyota, c’est une star qui en a présenté une autre. Ainsi, c’est en compagnie du maître golfeur Tiger Woods, que Rick Wagoner, le Pdg de GM, a procédé à la révélation du tout nouveau «Enclave» de Buick. Il s’agit d’un crossover, pouvant accueillir jusqu’à huit personnes et qui sera disponible à la commercialisation à l’horizon 2008, en deux ou quatre roues motrices…
Mais Los Angeles n’est pas qu’un joli bastion pour l’automobile sportive et haut de gamme. C’est avant tout la plus grande métropole de la Californie, l’Etat le plus huppé des USA, qui plus est, administré par un gouverneur de taille en la personne d’Arnold Schwarzenegger. Pour ceux qui ne le savent pas encore, l’ex-vedette de Terminator est aujourd’hui l’un des fervents défenseurs de l’écologie. Du coup, et pour attirer l’intérêt de «Schwarzie» et surtout de ses administrés, il n’y a pas mieux – lorsqu’on est un grand constructeur automobile – que de faire le plein en sensations avec une voiture hybride.
Dans ce registre, on pourrait ainsi parler du GMC Yukon Hybrid. Un gros 4×4 sensible à la réduction des émissions polluantes, puisqu’il intègre ce qui se fait de mieux en matière de gestion active de carburant. Développé en collaboration avec BMW et DaimlerChrysler, la motorisation hybride-électrique de ce Yukon devrait, selon GM, lui autoriser une économie d’essence de 25%. 
Même son de cloche du côté de Chevrolet qui a présenté la version «Fuel Cell» de son grox tout-terrain l’Equinox. Un véhicule qui, dès 2007, utilisera la quatrième génération des piles à combustible de GM. Une technologie hybride capable de démarrer et de fonctionner dans des températures inférieures au point de congélation.
Bref, les constructeurs américains tentent visiblement de rattraper leur retard en matière de voitures dites «propres» ou non polluantes. Preuve que la sensibilité écologique a bien été respectée lors du Los Angeles Auto Show, qui aura été, au demeurant, plus qu’un prélude au Salon de Detroit.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *