Michelin : Une santé gonflée à bloc

Michelin : Une santé gonflée à bloc

Ça roule pour Michelin ! Le fabricant français de pneumatiques a publié le mois dernier des ventes en forte hausse (+16,5%) au premier trimestre 2011, avec précisément un bond de 28,1% de son chiffre d’affaires à environ 5 milliards d’euros, soit un niveau «historiquement élevé». «La forte croissance des volumes, qui se compare à un début d’année 2010 encore en reprise dans les pays matures, a été amplifiée par des achats d’anticipation dans un contexte d’augmentations continues des tarifs», a expliqué le fabricant français dans un communiqué, rappelant son objectif de croissance des volumes d’au moins 6,5% sur l’ensemble de l’année. Mieux encore, plusieurs analystes estiment que cet objectif pourrait être revu à la hausse si le «bon niveau» actuel des ventes aux clients finaux devait se maintenir dans les prochains mois. Selon le même document de presse, toutes les branches du groupe ont vu leurs ventes progresser : +21,2% pour les pneus «tourisme et camionnette» à 2,6 milliards d’euros, +32,5% pour ceux des «poids lourd» à 1,6 milliard d’euros, et +46,8% pour les activités des spécialités (génie civil, agricole, deux-roues et avion) à 759 millions d’euros.
En fait, les bons résultats de cette dernière branche (spécialités) s’expliquent par «une très forte activité minière, dopée par les inquiétudes des miniers sur leurs approvisionnements», estime un analyste du CM-CIC Securities. Ces inquiétudes ont pour toile de fond, d’une part la hausse des matières premières, y compris le caoutchouc, puis d’autre part, un risque de manque de disponibilité du côté des marques concurrentes. À cet effet, il incombe de rappeler que contrairement à un pneumaticien nippon comme Bridgestone, Michelin bénéficie d’une exposition limitée face à la récente catastrophe naturelle japonaise, à court terme. Quant à l’envolée du coût des matières premières, elle se voit directement reportée aux consommateurs finaux qui voient les tarifs augmenter. Cette hausse des prix de l’ensemble des pneus commercialisés par Michelin concerne plusieurs pays dont le Maroc (lire encadré). De ce fait, cette politique d’augmentation des prix devrait permettre de compenser près de 80% du surcoût estimé à environ 1,8 milliard d’euros en année pleine.
Ceci étant, le numéro 1 mondial du pneu s’attend à voir sa trésorerie «temporairement négative en 2011» et ce, du fait que ce surcoût pèse sur son fonds de roulement. Il est par ailleurs à noter que le fleuron industriel de Clermont-Ferrand poursuit sa politique d’expansion industrielle en Chine. En marge du Salon automobile de Shanghai, Michelin a annoncé la signature d’un protocole d’accord pour créer avec deux groupes (Double Coin et Huayi) de l’Empire du Milieu, une coentreprise. Celle-ci lui permettra de produire et commercialiser des pneus pour les véhicules de tourisme et les camionnettes, badgés et commercialisés localement sous la marque Warrior. Présent en Chine depuis 1988, Michelin comptera donc une cinquième unité de production qui est «actuellement en cours de construction», a-t-il précisé dans un communiqué.


 Pneus Michelin : Hausse des prix jusqu’à 12% en Afrique, en Inde et au Moyen-Orient

En raison de la flambée du coût des matières premières, Michelin Afrique, Inde et Moyen Orient (AIM) maintient sa politique de prix ferme et réactive. Les prix de toutes les gammes de produits augmenteront en Afrique, en Inde et au Moyen Orient de la manière suivante :
• Jusqu’à 8% pour les pneus des deux-roues ;
• Jusqu’à 12 % pour les pneus des poids lourds, leurs accessoires, les flaps, les chambres à air et les bandes de roulement;
• Jusqu’à 8% pour les pneus des voitures de tourisme ;
• Jusqu’à 7,5% pour les pneus d’engins agricoles, les pelleteuses et les mini chargeuses compactes ;
• En moyenne 6% pour les pneus des engins génie civil, infrastructure, manutention et leurs accessoires.
Les augmentations de prix reflètent la hausse du coût des matières premières jusqu’en janvier 2011 uniquement et a pris effet au 1er mai 2011 au Maroc pour l’ensemble de marques du groupe.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *