Festival international du film de femmes de Salé : La France à l’honneur de la 10ème édtion

Festival international du film de femmes de Salé : La France à l’honneur  de la 10ème édtion

Accrochez-vous, le Festival international du film de femmes de Salé (FIFFS) est de retour du 16 au 21 septembre. Cette manifestation cinématographique qui a pris de l’ampleur depuis 10 ans, revient cette année avec une programmation prometteuse. D’abord, le festival met à l’honneur le cinéma français. Pour ce choix, les organisateurs indiquent que «le FIFFS a justement choisi la France comme invité d’honneur pour tenter d’apporter quelques nouvelles lumières sur la nature complexe des rapports multidimensionnels qui unissent le Maroc et la France grâce et par le truchement du cinéma». Outre l’invité d’honneur, la programmation comprend deux compétitions officielles fictions et documentaires. Elles connaîtront la projection de 12 longs métrages et six documentaires issus de plusieurs pays. Parmi les fictions programmées, on retrouve «Wolf and sheep» de Shahrbanoo Sadat, «D’une pierre deux coups» de Fajria Deliba, «Burn Burn Burn» de Chanya Button, «The New Classmate» de Ashwiny Iyer Tiwari et «Insoumise» de Jawad Rhalib.

En ce qui concerne les documentaires, il y a lieu de citer «L’arbre sans fruit» de Macky Kidy Aicha, «Tisseuses de rêves» d’Ithri Irhoudane, «Little go girls» de Eliane de Latour. Le jury de cette compétition sera composé de sept femmes de différents pays, horizons et cultures. À la tête du jury, la productrice ukrainienne Denise O’Dell, accompagnée de la réalisatrice espagnole Chus Gutiérrez, la journaliste libanaise Houda Ibrahim et l’actrice marocaine Noufissa Benchehida. Ce jury attribuera en effet cinq prix aux gagnants. Il s’agit du Grand prix, le prix du scénario, le prix de l’interprétation féminine, le prix de l’interprétation masculine ainsi que des mentions qui peuvent être attribuées par le jury. Chaque année, le festival rend hommage à trois femmes pour leur parcours cinématographique. Cette année, le choix a été porté sur l’actrice égyptienne Ilham Shahine, l’actrice marocaine Bouchra Ahrich et un hommage posthume à feue Solveig Anspach, réalisatrice française, amie du festival.

Le FIFFS offre également un forum. Il aura pour thème «Le corps au cinéma/le corps des femmes dans le cinéma». Le programme propose une résidence de l’écriture de scénario ainsi que des ateliers à l’écriture filmique. S’agissant de la résidence, elle sera encadrée par des scénaristes et des professionnels marocains et étrangers, notamment la scénariste marocaine Sofia Alaoui, la réalisatrice iranienne Reza Serkanian et l’écrivain marocain Mohamed Arious. En ce qui concerne les ateliers à l’écriture filmique, ils connaîtront la présence de cinéastes marocains de profils variés et ayant prouvé leur talent et leur savoir-faire en matière d’écriture filmique à différents niveaux. «Ces ateliers ciblent les jeunes cinéphiles, les étudiants des écoles et instituts spécialisés dans le cinéma et l’audiovisuel», concluent les initiateurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *