FICMT : Le cinéma chinois fêté à Tétouan

FICMT : Le cinéma chinois fêté à Tétouan

Quatre longs métrages dans une programmation spéciale au FICMT

M. Shuzhong a tenu à rappeler le grand essor que connaît actuellement le cinéma chinois, tout en mettant en avant les progrès réalisés, ces dernières années, par le Maroc dans ce secteur.

La troisième journée du vingt-troisième Festival international du cinéma méditerranéen (FICMT) a été marquée par l’hommage rendu au cinéma chinois. «Cet hommage constitue un honneur et une fierté pour le cinéma chinois et permet en même temps de donner un élan aux relations d’amitié entre les deux pays», a indiqué Sun Shuzhong, ambassadeur de la République populaire de Chine au Maroc.

Ce responsable a poursuivi que le Royaume et la République populaire de chine sont engagés, en plus des coopérations économiques, dans d’autres domaines visant la promotion des relations culturelles entre les deux pays. M. Shuzhong a tenu à rappeler le grand essor que connaît actuellement le cinéma chinois, tout en mettant en avant les progrès réalisés, ces dernières années, par le Maroc dans ce secteur. Leur échange d’expérience dans ce domaine est d’un grand apport pour «ces deux pays à civilisation millénaire, afin de mieux se connaître», a-t-il souligné.

Cette cérémonie d’hommage a été clôturée par la projection du film chinois «Opération Mékong» de Dante Lan. Et ce en présence de ses quatre principaux acteurs, dont Eddie Peng Yu-Yan et Yoyce Feng. Sorti dans les salles au mois de décembre 2016, ce long métrage – qui a permis à son réalisateur de réaliser quelque 150 millions de dollars de recettes – est inspiré d’une histoire vraie connue communément sous le nom «Massacre du Mékong».

Ce film de 140 minutes débute avec la découverte, en 2011, de treize personnes mortes rejetées par le fleuve Mékong. L’enquête préliminaire fait part qu’un navire marchand opérant dans le delta du Mékong a été attaqué par des bandits dans la zone du Triangle d’or. Les treize passagers à bord ont été exécutés tout de suite après par ces derniers. Les enquêteurs ont découvert aussi sur les lieux des armes et 900.000 pilules de méthamphétamin. Ce qui a amené le gouvernement chinois à envoyer une équipe d’officiers spécialisés en ce genre d’affaires au Triangle d’or pour faire tomber dans leurs filets le réseau de trafiquants ayant été derrière un nombre de meurtres dont le massacre des treize passagers de ce navire marchand.

Il est à noter que dans le cadre de cette programmation spéciale, initiée avec le soutien du conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, le choix a été porté sur quatre longs-métrages chinois, prévus d’être diffusés dans leur ensemble, au cours de ce vingt-troisième festival, au Teatro Español. Réalisés entre 2015 et 2016, ces films permettent aux cinéphiles de découvrir l’industrie cinématographique chinoise, qui «a vu le jour en 1896 et qui connaît actuellement un essor spectaculaire partout dans le monde», selon les organisateurs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *