Jihan Kamal, une actrice sur les pas de son père

Jihan Kamal, une actrice sur les pas de son père

Elle joue dans «Nadira» de Kamal Kamal

La complexité du métier la passionne. C’est pourquoi le changement de registre ou de cinéaste est à chaque fois une nouvelle expérience pour elle, voire une façon de s’éprouver.

L’artiste marocaine Jihane Kamal prend part au nouveau long-métrage intitulé «Nadira» de son réalisateur Kamal Kamal, qui n’est autre que son père. L’annonce est faite par Jihane Kamal qui précise que le film, dont l’avant-première est prévue bientôt, raconte l’histoire d’une jeune fille qui évolue dans sa prison. Elle va essayer de surpasser sa condition de prisonnière tout en œuvrant pour retrouver sa liberté.

Au-delà de cette œuvre et du lien de paternité qui la lie au réalisateur, l’actrice livre un point de vue neutre à propos de ce cinéaste. «Kamal Kamal est l’un des rares réalisateurs qui vous permettent d’aller aussi loin dans un rôle. Il a le don de choisir les sujets et d’ancrer ses personnages dans son récit. Tourner avec lui représente un gros investissement, mais je savais, en travaillant avec lui, que de la difficulté naît la beauté», exalte Jihane Kamal. Quand même, l’actrice estime que sa renommée est également due à la ressemblance de son nom de famille à celui de son géniteur. Dans ce sens, elle répond par l’affirmative. «Nous parlons le même langage cinématographique de l’émotion, de l’amour et de la poétique. Porter son nom fait aussi ma fierté», précise-t-elle.

Cependant, l’actrice ne se limite pas à se produire dans les films réalisés par Kamal Kamal. Selon ses dires, la complexité du métier la passionne. C’est pourquoi le changement de registre ou de cinéaste est à chaque fois une nouvelle expérience pour elle, voire une façon de s’éprouver.

A propos de la valeur ajoutée de son personnage dans «Nadira», l’actrice indique : «Chaque rôle m’apprend de nouvelles choses sur moi. Incarner des personnages un peu singuliers socialement très différents de moi, cela me touche davantage. Aller vers l’inconnu, devenir l’autre, c’est une valeur humaine. Etre actrice, c’est être libre. Ce n’est pas une profession, c’est aussi un apprentissage, un enseignement».

Interrogée sur ses projets en cours, elle indique en avoir sauf que la production ne lui permet pas d’en parler pour le moment.

Pour rappel, Jihane Kamal est née à Oujda. L’actrice a fait ses études de théâtre à l’école Court Florent à Paris. Elle est également diplômée de l’Institut supérieur russe d’art dramatique de Damas. Outre son métier d’actrice, elle est pianiste de violoncelliste.

En 2013, elle a reçu le prix du meilleur espoir féminin. En 2014, elle a décroché le prix de meilleure interprétation féminine au Festival Transsaharien de Zagora.

Aussi, elle a joué dans de nombreux films, à savoir «Tayef Nizar», «La symphonie marocaine», «Sotto voce» de Kamal Kamal, «Ouachma» de Lahcen Zinoun et «Walwalat al rouh» (Cri de l’âme) d’Abdelilah Jouhary. Sur la télévision, elle a participé à «Omar Ibn El khattab», «El Hiyâni» et «Sada Al jodran».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *