Confinement en temps de corona : Une aubaine pour les artistes-peintres ?

Confinement en temps de corona : Une aubaine pour les artistes-peintres ?

Pour l’heure, Rachid Benabdellah ne se met pas au confinement. Et pourtant, il est tout le temps créatif. En temps libre, il partage même des lives, diffusant sa créativité, sur ses pages officielles sur les différents réseaux sociaux.

Le confinement serait-il une opportunité pour les artistes-peintres afin de mieux créer ? La question peut légitimement bien se poser en ces temps de corona marqués également par l’arrêt de la vie culturelle et artistique ainsi que la fermeture temporaire des espaces qui leur sont dédiés. Entre ceux qui estiment qu’une œuvre est censée être dédiée à ce virus et d’autres qui profitent du confinement pour plus de créativité modérée et appeler à la solidarité, les avis divergent.

Une toile pour immortaliser le corona

Entre autres, l’artiste-peintre marocain Rachid Benabdellah  indique : «Il faut qu’un de nos artistes pense à créer une œuvre pour immortaliser ce virus. Comme ça, les prochaines générations en auront une idée». Pour l’heure, Rachid Benabdellah ne se met pas au confinement. Et pourtant, il est tout le temps créatif. En temps libre, il partage même des lives, diffusant sa créativité, sur ses pages officielles sur les différents réseaux sociaux. «Je viens de commander chez un menuisier une quinzaine de morceaux de bois pour travailler sur ces matières. Ainsi, si je dois me confiner, j’aurai du matériel», avance-t-il. Si cet artiste a le moral pour créer, un autre n’en a pas.

L’esthétique serait la solidarité

Quant à l’artiste-peintre marocain Aziz Tounsi, il dit suivre les instructions ayant trait à la conjoncture actuelle. «Je n’ai pas le moral en ces temps. Je n’arrive même pas à être créatif», révèle-t-il. Des propos évidents puisque la créativité dépend naturellement du moral. Cependant, Aziz Tounsi ne manque pas de contribuer à la sensibilisation. Sur sa page Facebook, il a partagé une vidéo invitant à rester chez soi en ces moments et se plier aux instructions gouvernementales liées au Covid-19. « En tant qu’artistes-peintres, notre rôle c’est de dessiner la beauté. Mais en ces temps, l’esthétique serait la solidarité. C’est la meilleure image que nous pouvons véhiculer en cette période», indique-t-il en enchaînant des prières pour l’ensemble de la patrie.

Un peu de créativité quand même

De son côté, l’artiste-peintre marocaine, Hayat Bichr Benjamaa, profite quand même du confinement pour «créer un peu». «Je suis tout le temps les informations pour être au courant l’évolution du coronavirus», détaille-t-elle. L’artiste-peintre, qui dit collaborer à un projet susceptible de voir le jour vers la prochaine rentrée, ne manque pas de donner l’exemple d’autres pairs. Elle rappelle la démarche d’artistes-peintres qui restent chez eux de trois jours à un mois pour créer. Ainsi, le confinement serait une bonne occasion pour mieux créer.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *