Fondation Montresso : Les temps forts de sa saison culturelle

Fondation Montresso : Les temps forts  de sa saison culturelle

Des artistes de renommée internationale sont invités à investir dans plusieurs espaces

Parmi les événements les plus marquants lors de cette saison, on retrouve «Un rêve plus long que la nuit», exposition personnelle de l’artiste emblématique Jonone.

La fondation Montresso poursuit son engagement en faveur de l’art contemporain en favorisant les rencontres entre différentes démarches picturales, graphiques et intellectuelles. Dans ce sens, elle dévoile sa saison culturelle qui s’annonce riche et variée. Elle s’articule autour des expositions thématiques et des expositions événements, où des artistes de renommée internationale sont invités à investir dans plusieurs espaces. Parmi les temps forts de cette saison, «Hors les murs».

Il s’agit d’une manifestation dont plusieurs artistes sont invités à réaliser des fresques murales sur les façades de la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc. Parmi lesquels, le street artiste Tarek Benaoum. Après sa fresque monumentale à l’Institut des cultures d’Islam, cet artiste réalise sur le mur de ce lieu emblématique une fresque murale de plus de 25m à laquelle il rend hommage au Malhoun marocain. Toujours dans le cadre, «Hors les murs», la fondation présente le projet «Tmecha Fel Medina». Il s’agit d’une exposition qui se déroulera jusqu’au 20 janvier. Elle dévoile des œuvres sur carton en lien avec les fresques réalisées à Dar Moulay Ali, Maison de la France à Marrakech. Parmi les événements les plus marquants lors de cette saison, on retrouve «Un rêve plus long que la nuit», exposition personnelle de l’artiste emblématique Jonone.

Organisée à l’espace Montresso de Marrakech, cette exposition se poursuivra jusqu’au 31 janvier 2018. Entre improvisation et composition, les œuvres de Jonone font preuve d’une grande liberté. «Ce n’est pas la peinture qui illustre, mais la peinture pour elle-même. En résidence à Jardin Rouge, l’artiste emblématique Jonone s’est confronté à l’huile, médium qu’il eut magné et qu’il veut aujourd’hui magnétiser pour servir son trait libertaire, en explorant de manière obsessionnelle, le recours à la répétition, la tâche, le tag, la matière», explique la fondation. La saison culturelle donnera à découvrir de mars à juin 2018, la présentation des travaux de résidences de plusieurs artistes contemporains invités dans son espace «Jardin rouge». Parmi lesquels, on  retrouve Michel Mirabal, Skunkdog, D.Mesguich et D. Tevekov.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *