Le public la découvre davantage en ce Ramadan: Ahlam Zaimi, l’actrice qui veut toucher aux différents styles

Le public la découvre davantage en ce Ramadan: Ahlam Zaimi, l’actrice qui veut toucher aux différents styles

Chaque personnage qu’elle interprète est différent de l’autre puisque l’artiste semble s’y glisser avec professionnalisme bien que son expérience soit tout à fait au début.

Elle s’affiche, en ce mois de Ramadan, dans plusieurs œuvres diffusées sur les petits écrans. Le téléspectateur la découvre dans différentes peaux. Entre «Waadi», une série dans laquelle elle chante également, «Soue Fahm» et «Lbess kddek», Ahlam Zaimi enchaîne les rôles. Chaque personnage qu’elle interprète est différent de l’autre puisque l’artiste semble s’y glisser avec professionnalisme bien que son expérience soit tout à fait au début.

«Je viens de démarrer ma carrière il y a à peine deux ans et tous les projets commencent à être projetés il y a quelques mois. J’aime faire les choses doucement mais sûrement», déclare-t-elle à ALM à propos de ses multiples apparitions en Ramadan en rejetant l’idée d’accepter des projets sans utilité artistique. «J’ai envie qu’on reconnaisse mon talent et non pas ma petite tête par respect pour le public. D’autant plus que ce métier est noble.

Hélas beaucoup de gens ne le savent pas encore», enchaîne Ahlam Zaimi en précisant être en promotion des œuvres dans lesquelles elle s’affiche actuellement et en négociation de nouveaux projets complètement différents. «Dans ma stratégie j’aime que le public me découvre dans différents styles et donc de relever de nouveaux challenges!», abonde l’actrice à propos de sa démarche artistique bien qu’elle n’ait pas opté pour le parcours classique d’un acteur puisqu’elle a suivi des cours en management. «C’est l’art qui m’a choisie. Par contre j’ai décidé de le faire avec la plus grande sincérité et dévouement», confie-t-elle en estimant que ce sacrifice a contribué à l’enchaînement de projets que les téléspectateurs découvrent petit à petit.

«Le fait que le public m’adopte m’encourage à  donner davantage. D’autant plus que j’aime faire des découvertes tous les jours et j’ai la soif d’apprendre dans chaque projet dont je ferai partie», détaille l’artiste dont le nom de famille rappelle celui d’une autre actrice de la scène, soit Meryem Zaimi. «Nos parents sont cousins et nous l’avons découvert par hasard en partageant les plateaux de la série «Dar lghozlane». J’ai beaucoup de respect pour cette dame qui, en plus, est une artiste avec beaucoup de sensibilité et pleine de talent», confie Ahlam dont les propos laisseraient voir que l’art est une affaire de la famille Zaimi.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *