L’ouvrage « Rêve de gares, une odyssée mondiale », présenté à Casablanca

L’ouvrage « Rêve de gares, une odyssée mondiale », présenté à Casablanca

« Rêve de gares, une odyssée mondiale » est l’intitulé de l’ouvrage de l’historienne Marie-Pascale Rauzier, qui a été présenté, mardi soir à la gare de Casa-Port, en présence d’une pléiade d’historiens, de chercheurs et d’architectes.

Paru aux éditions Langages du sud, ce beau livre de 256 pages, disponible en versions française et anglaise, propose une sélection de cinquante-quatre gares parmi les plus belles et les plus emblématiques du monde, dont la gare de Casa-Port et de Marrakech, en offrant un bel aperçu de la richesse de ces édifices, symboles du voyage et du mouvement.

Présentant cet ouvrage, Patricia Defever-Kapferer, éditrice et co-fondatrice de la maison d’édition Langages du sud, a souligné que ce livre, conçu en collaboration avec l’UIC et ses membres, « nous transporte sur les cinq continents, à la découverte de ces monuments historiques, témoins de notre temps, souvent considérés comme de simples haltes de transit entre deux trains ».

Prolongement de l’espace urbain, ces gares sont de véritables palais des temps modernes, a-t-elle dit, notant que les gares, symboles du voyage et du mouvement, sont le théâtre de milliers de vies, brassant tous les âges et toutes les cultures.

Au fil des pages, chaque gare, choisie au sein d’une ville, d’un pays ou d’un continent, entraîne le lecteur dans un instant de beauté et d’humanité, a indiqué Mme Defever-Kapfever.

Cette cérémonie a connu également la présentation de l’ouvrage de Mme Defever-Kapfever intitulé « Gares du Maroc : un hommage aux gares du Royaume ».

Paru aux éditions Langages du sud, ce livre de 192 pages, disponible en versions arabe, française et anglaise, rend hommage aux gares du Maroc, patrimoine inégalé, dont la modernité et la créativité font la fierté du pays et raconte à la fois l’ancrage des gares dans la tradition marocaine et leur métamorphose.

La cérémonie de présentation de ces deux ouvrages a été marquée par la présence de Jean-Pierre Loubinoux, directeur de l’Union internationale des chemins (UIC), de Mohamed Rabie Khlie, directeur général de l’Office national des chemins de fer (ONCF) et de l’ambassadeur de la France à Rabat, Jean-François Girault.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *