Agrégation agricole : Vers la définition d’une nouvelle feuille de route

Agrégation agricole : Vers la définition d’une nouvelle feuille de route

Une panoplie de recommandations a été formulée à Marrakech

L’agrégation agricole constitue l’un des piliers de l’agriculture marocaine. Cette mesure incluse dans le cadre du Plan Maroc Vert a permis aux exploitants agricoles de contourner certaines difficultés qui auraient pu impacter considérablement leur rendement.

«L’union fait la force agricole», telle est la thématique choisie pour le séminaire national sur l’agrégation, tenu mercredi 4 avril à Marrakech. Cette manifestation, présidée par Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, a connu la participation d’un panel diversifié d’intervenants agricoles. 350 participants sont venus faire le point sur la situation actuelle de l’agrégation agricole, un process qui concerne à ce jour 49.000 agriculteurs au niveau national. Ce rendez-vous organisé par l’Agence pour le développement agricole (ADA) était également une occasion pour discuter des mesures opérationnelles pour accélérer et dynamiser la mise en place de projets d’agrégation réussis en vue de répondre au mieux aux objectifs tracés dans le cadre du Plan Maroc Vert.

L’agrégation agricole constitue en effet l’un des piliers de l’agriculture marocaine. Cette mesure incluse dans le cadre du Plan Maroc Vert a permis aux exploitants agricoles de contourner certaines difficultés qui auraient pu impacter considérablement leur rendement. Telle qu’elle est pensée, l’agrégation vient instaurer un partenariat gagnant-gagnant aussi bien pour l’agrégé que pour l’agrégateur. Les agrégés ont pu bénéficier des techniques modernes de production, de financement et d’accès aux marchés intérieurs et extérieurs. Grâce à l’agrégation, les agrégateurs assurent l’approvisionnement de leurs unités agro-industrielles par des produits de qualité, avec une traçabilité assurée. Le séminaire national sur l’agrégation a été marqué par la présentation des recommandations que l’Agence pour le développement agricole a recueillies  auprès de l’ensemble des acteurs du secteur. Ces conclusions permettront de constituer à l’avenir une nouvelle feuille de route qui renforcerait l’attractivité et le succès de ce modèle.

Les principaux points relevés ont concerné la révision des critères et des normes d’éligibilité pour certaines filières. Les professionnels ont également proposé de nouvelles filières de production pour l’agrégation ainsi que de nouveaux modèles d’agrégation, en l’occurrence les projets qui s’articulent autour des plates-formes de commercialisation. Les acteurs du secteur ont également mis l’accent sur l’assouplissement de la procédure d’approbation des projets d’agrégation et de la procédure d’octroi des subventions. La mise en place de nouvelles incitations spécifiques à l’agrégation agricole a également figuré parmi les recommandations dévoilées. Rappelons que l’Agence pour le développement agricole a lancé, en amont de cet événement, des concertations avec l’ensemble des opérateurs. L’objectif étant de recueillir leur évaluation de la situation actuelle, en mettant en exergue les points forts et les axes d’amélioration requis. Une action qui a permis d’identifier les clés de succès des projets déjà entrepris, et de repérer l’ensemble des points susceptibles d’accélérer la mise en place de nouveaux projets d’agrégation dans les différentes filières agricoles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *