Ali Berrada : «Logismed oeuvre pour le développement de la culture logistique au Maroc»

Ali Berrada : «Logismed oeuvre pour le développement  de la culture logistique au Maroc»

Entretien avec Ali Berrada, président de Logismed

Depuis quelques années, le salon Logismed s’est imposé comme un rendez-vous annuel incontournable pour les professionnels du secteur de la logistique. Ali Berrada, président de Logismed, fait le tour des nouveautés et particularités de la septième édition du salon. 

ALM : Qu’est-ce que vous pouvez nous dire sur l’édition de cette année de Logismed? 

Ali Berrada  : Cette 7ème édition de Logismed est tout à fait particulière pour deux raisons, d’abord elle est organisée pour la première fois en dehors de Casablanca, à Marrakech, ensuite elle se tient en même temps que la 24ème édition du Congrès international de la logistique, Eurolog, qui est organisée par l’Agence marocaine de développement de la logistique (AMDL).

Je rappelle que ce congrès a lieu pour la première fois en dehors de l’Europe, au Maroc, ce qui constitue à la fois une consécration de la dynamique logistique de notre pays et une opportunité pour le secteur national en rentrant en contact avec les meilleurs réseaux européens de compétences logistiques et de bénéficier pleinement des expériences et des bonnes pratiques des pays avancés et matures en matière de logistique. 

Comment évaluez-vous l’apport du salon pour le secteur de la logistique? 

Logismed œuvre depuis sa création pour le développement de la culture logistique au Maroc. Dans ce cadre, sa mission cible aussi bien les acteurs du secteur en assurant la promotion de leurs produits et leurs services que les acteurs économiques (entreprises, administrations, collectivités territoriales…) en les sensibilisant à l’importance que revêt la logistique comme levier de compétitivité et facteur d’attractivité des investissements. 

Quelle est la valeur ajoutée d’un événement comme le Logismed pour le secteur de la logistique ? 

Logismed est d’abord un rendez-vous annuel de la profession pour échanger et débattre des sujets d’actualité et de la logistique de demain, et en même temps une occasion pour les opérateurs des différents métiers – transport, logistique et supply chain – de développer leurs business, de faire découvrir et faire apprécier aux entreprises les solutions et les outils logistiques adaptés à leurs activités, capables d’améliorer leur compétitivité et d’élever leur performance. 

Comment accompagnez-vous la dynamique marocaine à l’étranger, notamment en Afrique et en Europe? 

L’Afrique est certes un continent qui occupe aujourd’hui une place importante pour le Maroc qui s’y installe de plus en plus à travers les investissements de ses entreprises, de ses banques et de ses acteurs économiques. Le secteur du transport et de la logistique devrait accompagner cette dynamique, au niveau aussi bien dutransport maritime, routier qu’aérien. Par ailleurs, le salon Logismed, à chaque édition, invite et reçoit des participants et des délégations africaines et européennes. Autant d’opportunités pour les acteurs du secteur pour nouer des relations de business et de partenariat.

Bilan édition 2017

Logismed 2017 a accueilli plus de 5463 visiteurs professionnels. Ceux qui se sont pré-enregistrés avant le salon ont indiqué les raisons pour lesquelles elles souhaitent venir au salon dont les principales sont de trouver des solutions de transport et logistique, d’assister aux conférences et d’actualiser leur connaissance du secteur. Il faut préciser que la 6ème édition du Logismed avait réuni à la Foire Internationale de Casablanca, sur une superficie de 10.000 m², plus d’une centaine d’exposants couvrant l’ensemble des métiers transport, logistique et logitics supply, répartis en 5 univers : Prestations transport et logistique (32%), Équipements de transport et de manutention (24%), Technologies et Systèmes d’l’information (12%), Formation, conseil et services (28%) et Infrastructures et immobilier logistique (4%). Cette édition a attiré les acteurs de secteurs d’activité très distincts tels que le transport et la logistique (29%), le commerce et la distribution (16%), les industries automobile et mécanique (12%), le BTP (10%), les TIC (8%), l’agroalimentaire (7%) et la chimie et parachimie (5%).

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *