Casablanca –Settat défie les conditions climatiques : Une campagne agricole plutôt satisfaisante

Casablanca –Settat défie les conditions climatiques : Une campagne agricole plutôt satisfaisante

En dépit du déficit pluviométrique qu’a connu le Maroc cette année, la région Casablanca-Settat boucle sa campagne agricole par des résultats plutôt satisfaisants. La direction régionale de l’agriculture parle d’une campagne agricole performante en irrigué.

En revanche, le rendement en bour est qualifié de délicat. Et pour cause 30% de la superficie programmée pour les céréales et légumineuses en bour n’ont pas pu être emblavés à cause du retard et du déficit des précipitations. Dans un contexte plus général, les agriculteurs de la région ont vu leur demande pour la betterave accroître. Aux dernières statistiques, la superficie emblavée par la betterave a connu une progression de 5% par rapport à la campagne précédente. Zoom sur les principales réalisations agricoles de la région.

Betterave à sucre : L’exception

betterave-sucreLa campagne agricole 2015-2016 a été exceptionnelle pour les agriculteurs de betterave à sucre. Se référant aux dernières indicateurs de la direction régionale de l’agriculture au niveau de Casablanca-Settat, la récolte a atteint «des sommets» affichant un rendement dépassant les 82 tonnes par hectare. La teneur en sucre s’est établie de 18%. «La betterave sucrière a concerné 18.900 ha dans la zone irriguée, avec 7 à 10 tours d’eau d’irrigation selon les parcelles et les opérations d’entretien qui se sont déroulées dans de bonnes conditions», relève-t-on du bilan de la direction régionale de l’agriculture. Le rendement brut en sucre a battu également le record soit 14 tonnes par hectare. «Il a même atteint un pic de 17 tonnes par hectares», selon les professionnels de la région. Compte tenu de cette dynamique, la production de sucre à l’hectare s’est consolidée de 133%.

5 millions de quintaux : de céréales

Ble-cerealesS’agissant de la production céréalière dans la région, elle a atteint au titre de la campagne agricole 2015-2016 une production de l’ordre de 5,12 millions de quintaux dont 59% en irrigué et 41% en bour. Ainsi, la superficie totale emblavée en céréaliculture avoisine les 628.000 hectares dont 52.700 hectares en irrigué. «Cette superficie totale représente 74% de la superficie emblavée par cette culture au cours de la campagne agricole précédente», indique le département de l’agriculture dans la région.

Et de préciser que «460.000 quintaux de semences sélectionnées sont disponibles pour la campagne prochaine».

Production animale : Les zones irriguées stables

Viande-rougeLe département agricole de Casablanca-Settat indique dans son bilan que la production animale est restée stable dans les zones irriguées En revanche, la production animale, notamment la filière laitière, a été affectée dans les zones bour, et ce suite aux effets de retard des précipitations. A fin juin 2016, la région à produit 260 millions de litres de lait. De même, la filière viande a enregistré une production de l’ordre de 85.000 tonnes.

S’agissant des fourrages, les agriculteurs de Casablanca-Settat attestent que les besoins dans les zones irriguées sont inférieurs à la production dans ces zones, d’où satisfaction des besoins et ventes dans les autres régions.

Plan agricole régional : Près de 4 MMDH d’investissement

agriculture-Plan-agricoleLa région Casablanca-Settat connaît l’exécution de 55 projets. Inscrits dans le cadre des projets piliers I et II du Plan Maroc Vert, ces projets portent sur un investissement de 3,9 milliards de dirhams dont 3,32 milliards DH pour le pilier I et 585 millions de dirhams pour le pilier II. La superficie concernée s’étale sur 104.749 hectares profitant à 231.308 agriculteurs.

En dressant l’état d’avancement de ces projets, la direction régionale de l’agriculture indique que 3.357 arbres fruitiers ont été plantés. De même, la région a connu la plantation de 1.100 hectares d’arbustes fourragers. De même, 15 unités de valorisation ont été construites. La région a également connu le creusement et l’équipement de 5 points d’eau pour le bétail. Rappelons que six filières sont concernées par les projets piliers I . Les filières en question ne sont tout autres que la betterave à sucre, les céréales, le maraîchage, le grenadier, le lait et les viandes rouges.

Sècheresse : Sauvegarde du cheptel assurée

Vaches-production-animaleEn vue d’atténuer les effets des retards des précipitations sur le cheptel , la région a connu l’exécution de grandes opérations. Pour assurer la distribution de l’orge subventionnée, 11 centres relais ont été ouverts dans la région qui s’est dotée de 830.000 quintaux. Cette opération, dont le taux de réalisation a atteint les 63%, a été mise au profit de 70.000 éleveurs de Casablanca-Settat.

S’agissant de la distribution de l’aliment composé subventionné, la dotation globale de la région représente 24% de la dotation nationale, soit 1.182.819 quintaux, soit 1,5 quintal par tête. La direction régionale de l’agriculture Casablanca-Settat a également souligné dans son bila nles efforts entrepris dans le cadre de l’assurance agricole. La région connaît à ce jour 31.206 parcelles assurées, soit une superficie assurée de 163.545 hectares et un taux d’indemnisation de 90%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *