Commerce intra-OCI : Le Maroc déficitaire de 2,28 milliards de dollars

Commerce intra-OCI : Le Maroc déficitaire de 2,28 milliards de dollars

Les transactions sont passées d’une hausse de 28,8% en 2016 à un repli de 22,18% en 2015

Le Maroc peine toujours à équilibrer sa balance commerciale avec les Etats de l’Organisation de coopération islamique (OCI).  Les transactions marocaines dans cet espace se sont consolidées de 2 milliards de dollars en 10 ans. Les échanges sont ainsi passés de 2,19 milliards de dollars en 2005 à 4,39 milliards de dollars en 2015. Une progression en dents de scie a été observée sur cette période. La courbe des transactions a basculé d’une hausse de 28,8% sur la période 2005-2015 avec des pics de 48,15% en 2007-2008 et 36,81% entre 2009-2010 avant de baisser de 22,18% entre 2014-2015.

C’est ce que l’on peut observer du rapport annuel sur le commerce intra-OCI 2016-2017. Cette publication qui s’articule autour d’indicateurs fixés à fin 2015 démontre un déficit de 2,28 milliards de dollars de la balance commerciale du Maroc avec les pays de l’OCI au titre de l’année 2015. Les importations marocaines se sont élevées à 5,53 milliards de dollars contre des expéditions de 3,25 milliards de dollars sur la même période, laissant ainsi porter le taux de couverture à 58,81%. En termes d’importation, le Maroc est 17ème dans l’ordre de classement, représentant une part de 1,58%. La tête du classement est partagée par ailleurs par l’Iran (12,13%), les Emirats Arabes Unis (10,5%), le Pakistan (7,24%), l’Arabie Saoudite (6,90%) et la Turquie (6,40%).

Les importations marocaines sont plus orientées vers les combustibles minéraux. Le Royaume est classé 9ème importateur de ce produit totalisant ainsi des achats de 1,70 milliard de dollars couvrant ainsi 30,78% de ses importations intra-OCI. En ce qui concerne les expéditions du Royaume vers ce marché, le Maroc arrive au 18ème rang avec une part d’exportation frôlant le 1% (0,95%). La structure des exportations marocaines intra-OCI a été dominée sur la période allant de 2009 à 2015 par les produits chimiques (28,27%), suivis de machines et matériels de transport (23,64%)  et animaux vivants destinés à l’alimentation humaine (21,21%). Le Maroc a par ailleurs exporté à l’OCI 10,25% d’articles manufacturés classés principalement d’après la matière première, 7,78% de matières brutes non comestibles carburants non compris et 0,88% des huiles et graisses d’origine animale ou végétale. Les principaux clients du Maroc dans l’espace OCI sont la Turquie, le Pakistan et l’Egypte auxquels le Royaume expédie des voitures de tourisme, les phosphates ainsi que l’huile et coke de pétrole.   

Notons que les exportations marocaines  dans le marché de l’OCI sont plus orientées vers le Moyen- Orient (33,94%) et les pays de l’UMA (16,47%) au moment où 14,73% de ventes vont vers l’Asie et 7,06% vers les pays du CCG.  Conscient du retard à gagner sur ce marché, le Maroc s’engage pleinement à renforcer les relations de coopération et promouvoir les échanges commerciaux entre les Etats membres de l’organisation de coopération islamique (OCI). Une orientation qui s’inscrit dans la promotion du développement économique et l’insertion dans l’ensemble de la région arabe. Le  Comité permanent pour la coopération économique et commerciale de l’OCI, dite «COMCEC» a approuvé récemment plusieurs recommandations visant à développer le commerce intra-OCI. Le but étant d’atteindre 25% du volume du commerce global des Etats membres à l’horizon 2050.

Le commerce intra-OCI en bref

Le volume des échanges commerciaux entre les États membres de l’Organisation de coopération islamique (OCI) a enregistré une hausse considérable depuis l’exécution du Plan d’action décennal (PAD) de l’OCI, a affiché une augmentation de 156% entre 2005 et 2015. Malgré les effets de la crise économique internationale, la coordination des efforts conjoints a permis de porter la part du commerce intra-OCI dans le commerce total des États membres de 15,5 % en 2005 à 20,33% en 2015, soit une augmentation de 31,5%, selon un rapport annuel sur le commerce intra-OCI. La distribution géographique du commerce intra-OCI est assurée à 36% par les pays du Golfe, suivis par ceux d’Asie (29%), du Moyen-Orient (24%), d’Afrique subsaharienne (6%) et de l’Union du Maghreb Arabe (5%). Les principaux produits échangés dans le commerce intra-OCI en 2015 sont composés à 29% de divers produits manufacturés, les combustibles minéraux (23%), les produits alimentaires (22%), les machines et matériel de transport (11%) et les produits chimiques (10%).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *