Débarquements de poisson à fin février 2016: Ça pêche bien !

Débarquements de poisson à fin février 2016: Ça pêche bien !

Les débarquements des produits de ladite pêche se sont élevés à plus de 1,103 milliard DH au titre des deux premiers mois de 2016, soit 208.480 tonnes, enregistrant ainsi une hausse de 50% en termes de poids.

Décidément, la pêche côtière et artisanale a le vent en poupe en ce début d’année 2016. C’est le cas de le dire puisque les débarquements des produits de ladite pêche se sont élevés à plus de 1,103 milliard de dirhams au titre des deux premiers mois de 2016, soit 208.480 tonnes, enregistrant ainsi une hausse de 50% en termes de poids et de 17% en valeur par rapport à la même période de l’année précédente. C’est ce qui se dégage du rapport mensuel des statistiques de la pêche côtière et artisanale publié par l’Office national des pêches (ONP) au titre des deux premiers mois de 2016.

Plus en détails, les débarquements des poissons pélagiques ont atteint plus de 421,373 millions de dirhams à fin février 2016 contre plus de 269,443 millions de dirhams une année auparavant, soit une augmentation de 56% en valeur et de 60% en poids, relève l’ONP dans ses récentes statistiques.
Cette performance recouvre une hausse de la valeur des débarquements des anchois, de la sardine, du chinchard et du maquereau respectivement de 158%, de 75%, de 49% et de 31%, ainsi que de leur poids de 232%, de 72%, de 172% et de 36%. En revanche, la valeur des débarquements de l’espadon et de la bonite sarda a régressé respectivement de 19% et de 12%. Pour ce qui est des débarquements des poissons pélagiques en matière de poids, seuls les débarquements d’espadon ressortent en recul avec une baisse de 23%.

Pour leur part, les débarquements du poisson blanc ont enregistré une légère baisse de 2% en termes de valeur, atteignant un montant de 216.621 millions de dirhams à fin février 2016, tandis que leur poids a augmenté de 3%, se chiffrant à 14.384 tonnes. Le merlu y est en vedette avec une hausse de 27% en valeur et de 32% en poids, suivi de la rascasse et de l’ombrine avec des hausses respectives de 21% et 14% en valeur, alors que les débarquements en poids de la rascasse ont augmenté de 33% et ceux de l’ombrine de 1%.

Aussi, les débarquements des céphalopodes ont quasiment fait du surplace, avec une petite augmentation de 1% en valeur s’établissant à 414,363 millions de dirhams et pareillement ont marqué une timide hausse de 1% en poids pour s’établir à 9.541 tonnes. De même, les débarquements de crustacés ont bondi de 16% en valeur pour s’établir à 38,564 millions de dirhams et de 7% en termes de poids avec 933 tonnes débarquées à fin février 2016. Même trend haussier pour les algues qui ont marqué une hausse de 73% de leurs débarquements en termes de poids avec 3.347 tonnes et de 51% en valeur chiffrée à 11,606 millions de dirhams.
Autre paire de manches pour les débarquements de coquillages qui se rétractent de 33% en valeur pour se chiffrer à 69.000 dirhams et de 28% en termes de poids évalué à 8 tonnes.

Au niveau des ports, les entrées portuaires méditerranéennes ont baissé de 8% en valeur alors qu’elles ont marqué une stagnation en termes de poids au titre des deux premiers mois de 2016 par rapport à la même période de l’année précédente, soit 55,185 millions de dirhams équivalente à 3.354 tonnes. S’agissant des débarquements de la pêche côtière et artisanale de l’Atlantique, l’ONP relève que ces derniers ont augmenté de 52% en termes de poids et de 19% en valeur, se chiffrant à plus de 1,047 milliard de dirhams pour 205.126 tonnes de produits sur les deux premiers mois de 2016.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *