Dette extérieure publique : Un encours de 337,8 milliards DH au premier semestre

Dette extérieure publique : Un encours de 337,8 milliards DH au premier semestre

Une hausse de 11,2 MMDH par rapport à la même période de 2018

Elle s’est consolidée de 11,2 milliards de dirhams au premier semestre de l’année. La dette extérieure publique est dans se sens passée de 326,6 milliards de dirhams à 337,8 milliards de dirhams à fin juin 2019. C’est ce que souligne la direction du Trésor et des finances extérieures (DTFE) relevant du ministère de l’économie et des finances dans son dernier bulletin trimestriel de la dette extérieure publique à fin juin. Cette publication traite en effet de l’encours de la dette et sa structure par maturité originale, par groupe de créanciers et d’emprunteurs ainsi que de sa composition par devises et types de taux d’intérêt.

L’objectif étant également d’examiner l’évolution et la ventilation des charges et tirages de la dette extérieure publique par groupe de créanciers et d’établir les projections à court et à moyen termes du service de la dette extérieure sur la base de l’encours. En s’appuyant sur les statistiques de la DTFE, il ressort que l’encours de la dette des emprunteurs publics hors Trésor et du Trésor atteint respectivement les 183,1 et 154,7 milliards de dirhams. De même, un volume global de 18,8 milliards de dirhams a été mobilisé par le secteur public au premier semestre de l’année. De ce montant, 9,8 milliards de dirhams ont été destinés pour le Trésor et 9 milliards de dirhams autres pour le financement des projets des EEP et CTS.

La DTFE note également que le service de la dette extérieure publique à fin juin 2019 s’est établi à 14 milliards de dirhams. 8,3 milliards de dirhams de ce volume ont été réglés par les EEP ainsi que les autres emprunteurs publics. Les 5,7 milliards de dirhams restants ont été réglés par le Trésor.

Notons que la structure des créanciers est dominée à hauteur de 49,5% par les créanciers multilatéraux au moment où les créanciers bilatéraux représentent une part de 26,6%. De même, les établissements et entreprises publics arrivent en tête des emprunteurs, représentant ainsi 53,5% de la structure globale au moment où le Trésor détient une part de 45,8%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *