Logement abordable : Un levier de relance à développer

Logement abordable : Un levier de relance à développer

Il s’invite actuellement dans tous les débats relatifs au développement et à la relance du secteur de l’habitat. Le logement abordable figure aujourd’hui parmi les orientations stratégiques sur lesquelles mise le département de l’habitat.Il s’agit là d’un des leviers d’intervention à prendre en considération en vue d’améliorer l’accès à ce type de logement sans pour autant passer par davantage de subventions.Le SMAP sera une occasion pour la tutelle de détailler cette notion avec l’ensemble des opérateurs et participants à l’événement. Mais avant tout il est utile de définir la notion de logement abordable et mesurer son impact sur le marché immobilier national.
La définition de l’«abordabilité» reste variable et ce compte tenu des spécificités propres à chaque économie. Toutefois, la composante financière reste un critère déterminant pour définir cette notion qui concerne aussi bien l’accession que la location. Le logement abordable est défini par la part de la dépense dédiée au logement.Dans certains pays, ce ratio ne dépasse pas les 40% du revenu du ménage. L’amélioration de ce concept au Maroc devrait en effet prendre en considération les différences qui caractérisent les ménages, en l’occurrence leur taille, le coût de la vie dans les localités, les dépenses liées au transport, à l’éducation et à la santé ainsi que la prise en charge des personnes malades ou handicapées. Une récente étude de la Direction des études et des prévisions financières (DEP) a permis d’identifier les différents leviers de cette nouvelle approche. Son adoption favoriserait une meilleure adéquation entre le niveau de dépense dédié au logement tolérable par les ménages et le prix du logement.Cette notion rationaliserait par ailleurs l’intervention publique et permettrer de mieux mobiliser les différents leviers. Elle devrait également prendre en compte plusieurs paramètres dont la superficie du logement appropriée à la taille des ménages et de s’adapter au mieux aux évolutions de la demande.
L’ossature du dispositif du logement abordable porte essentiellement sur la définition des seuils de revenu et d’abordabilité, la définition des standards des différents types de logement ainsi que l’identification des objectifs en matière de volume à produire et d’écart à résorber.On relève par ailleurs les leviers pour réduire les coûts. Ceci reste tributaire de l’amélioration de la productivité à travers une construction à moindre coût, une meilleure ingénierie, un bon approvisionnement et la construction industrielle. Le deuxième levier porte sur la mobilisation du foncier pour le logement abordable et ce à travers une batterie de mesures, en l’occurrence la politique de terrains non bâtis, la mobilisation de l’assiette foncière publique et le zonage.
Il est également question d’améliorer l’efficacité énergétique et de réduire les coûts d’emprunt pour les acheteurs et aider les développeurs au financement.
Et pour un bon développement du logement abordable au Maroc il est nécessaire de mettre en œuvre une gouvernance locale dédiée avec une simplification des procédures, de qualifier rigoureusement les bénéficiaires et créer des mécanismes de suivi de toutes les possibilités de financement étatiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *