La RAM va réceptionner neuf nouveaux appareils d’ici juin 2019

La RAM va réceptionner neuf nouveaux appareils d’ici juin 2019

Un nouveau 787-9 Dreamliner livré à Seattle le 11 décembre

Le nouvel appareil ne devrait entrer en fonction que vers le 20 décembre, le temps d’achever les formalités administratives avec les autorités marocaines et internationales de l’aviation civile.

Les crédits de TVA récupérés par la RAM auprès de l’État en avril dernier auront servi à quelque chose. La première tranche de 460 MDH, sur une créance totale de 1,5 milliard DH, a permis à la compagnie d’activer le renforcement de sa flotte. La RAM a passé une commande ferme auprès de l’avionneur américain Boeing pour neuf nouveaux appareils qui seront tous livrés d’ici le mois de juin.

Mardi 11 décembre, Boeing a remis à la RAM les clés du premier avion, un Dreamliner de nouvelle génération, le 787-9.

C’est sur le site de livraison de l’usine d’Everett de Boeing (voir article ci-dessous), à 40 km au nord de Seattle, que la cérémonie officielle de remise des clés s’est déroulée.

Ce matin-là, occasion oblige, la RAM est représentée au plus haut niveau par son PDG, Abdelhamid Addou, entouré de son staff et des membres de l’équipage qui aura la charge de ramener l’appareil flambant neuf à Casablanca sous l’autorité du commandant de bord Abdelfettah Refass (voir encadré ci-contre).

Du côté de Boeing, ce sont Kevin McAllister, directeur général de Boeing Aviation Commerciale, et Ihssane Mounir, vice-président senior des ventes et du marketing, qui ont eu la charge de couper le ruban symbolique et surtout de remettre les clés de l’appareil à son nouveau propriétaire, RAM.

De la salle où se déroulait la cérémonie, à travers une immense baie vitrée donnant sur le tarmac de l’aire de livraison de Boeing, les invités ne peuvent s’empêcher de contempler le 787-9 Dreamliner tout rutilant sorti à peine du hangar de l’usine. En fait, parler de hangar est très réducteur. Il s’agit tout simplement de la plus grande usine du monde puisqu’elle s’étend sur 40 hectares couverts.

Petit détail qui n’aura pas échappé aux observateurs : en plus de la traditionnelle appellation «Royal Air Maroc» de part et d’autre en arabe et en français, le fuselage du 787-9 arbore un nouvel et bel habillage aux couleurs du Royaume (voir photo). Nouvelle identité visuelle ? Le PDG de la RAM reste évasif sur la question mais tout porte à croire que le nouvel habillage pourrait être généralisé à l’ensemble de la flotte. Il sera en tout cas le premier à arborer les nouvelles couleurs sur le tarmac de l’aéroport Mohammed V de Casablanca le mercredi 12 décembre dans la matinée, après un vol de 10 heures au départ de Seattle.

Mais pour autant, et à en croire les responsables de la RAM, le nouvel appareil ne devrait entrer en fonction que vers le 20 décembre, le temps d’achever les formalités administratives avec les autorités marocaines et internationales de l’aviation civile. Et pour commencer, le nouveau 787-9 Dreamliner, plus spacieux (302 passagers) et au rayon d’action supérieur (14.140 kilomètres), va opérer sur les lignes desservant Paris (Orly), New York et Sao Paulo au départ de Casablanca. La RAM sera ainsi l’une des toutes premières au monde à opérer avec cette nouvelle version du Dreamliner. Une fierté dont ne se cache d’ailleurs pas le vice-président senior des ventes et du marketing de Boeing, Ihssane Mounir, d’être «depuis plus de 50 ans le partenaire de Royal Air Maroc à qui nous fournissons des générations successives d’avions avancés, ainsi que d’aider le Maroc à s’appuyer sur une industrie aéronautique nationale pour soutenir une croissance durable à long terme».

Ces relations privilégiées avec la RAM, le vice-président senior des ventes et du marketing de Boeing, d’origine marocaine et par ailleurs redoutable commercial, sait bien comment les préserver et les développer. La preuve, dans les six mois qui viennent, Boeing livrera à la compagnie nationale sept autres nouveaux appareils dont trois 787-9 Dreamliner et quatre 737 Max. Et ce n’est probablement qu’un début car la RAM, avec son entrée récente dans l’alliance One World (voir interview du PDG ci-contre), sera probablement amenée à passer de nouvelles commandes d’avions dans les trois années à venir…

Boeing – Everett : Quatre fois l’industrie aéronautique marocaine sur un seul site

Everett. A 40 kilomètres au nord de la ville de Seattle à l’extrême nord-ouest des Etats-Unis. C’est là où l’avionneur Boeing a choisi de localiser son site de production le plus important. C’est la plus grande usine du monde. Et à Everett, tout est fait dans le gigantisme. 40 hectares couverts, ce qui lui vaut de figurer dignement sur le Guinness Book.

Chaque jour, ce sont quelque 40.000 employés qui travaillent sur le site, soit quatre fois ce qu’emploie le secteur aéronautique marocain dans sa totalité. 

Evidemment, une usine de cette taille ne peut sortir que des monstres. C’est sur le site d’Everett que Boieng produit ses plus gros porteurs, à savoir le B747, le B777, les 787 Dreamliner et, enfin, le B767. Pour l’assemblage des appareils, l’usine réceptionne chaque année près d’un milliard de composants, de pièces et de parties d’avions.

Les pièces sont acheminées vers le site par voie d’autres Etats américains ou, quand elles viennent de loin, par voie aérienne à bord d’un B747 transformé en méga avion cargo baptisé le Dreamlifter pour les besoins spécifiques de la ligne de production des Dreamliner. A novembre 2018, ce sont 754 exemplaires du 787 Dreamliner qui sont sortis des lignes de production d’Everett tandis que 700 autres sont en cours de montage et de livraison.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *