La Société de développement touristique Souss-Massa mise sur l’arrière-pays

La Société de développement touristique Souss-Massa mise sur l’arrière-pays

L’un des axes fondamentaux du programme de développement régional

Une liste exhaustive des principaux sites touristiques sera proposée par le bureau d’études au maître d’ouvrage avec un classement argumenté selon l’importance et l’attractivité touristique de chaque site et son niveau de fréquentation.

La Société de développement touristique Souss-Massa (SDR) SA a été créée dernièrement par le Conseil régional du Souss-Massa pour booster le tourisme au niveau de l’arrière-pays à travers l’aménagement des principaux sites touristiques du pays d’accueil touristique Ida Outanane (Pati). L’objectif est de diversifier l’offre afin d’attirer plus de visiteurs.

Le développement et la valorisation du tourisme rural en arrière-pays de la région constituent l’un des axes fondamentaux du Programme de développement régional (PDR) du Souss-Massa.

Au niveau du territoire pilote de Ida-Outanane, le Conseil régional du Souss-Massa (à travers l’Agence régionale d’exécution des projets) a lancé, en fin 2018, la prestation de réalisation de l’étude et suivi de la mise en œuvre de la signalétique touristique et de l’aménagement des accès aux sites touristiques dans le Pati.

Dans la complémentarité de cette dynamique et afin d’offrir des produits touristiques facilement repérables (grâce à une signalétique appropriée), la SDR vient de lancer un appel d’offres qui a pour objet l’étude et le suivi de l’aménagement des principaux sites touristiques du Pati. Ce travail au niveau du Pati servira de modèle à dupliquer dans les autres zones à intérêt touristique particulier dans la région du Souss-Massa.

D’après la SDR, «cette prestation sera conduite dans un cadre participatif avec tous les intervenants: professionnels, touristes, élus, population locale. Un regard sur les expériences similaires développées et réussies dans d’autres régions du monde doit être accompli via un travail de benchmarking sur au moins trois cas distincts».

Et de poursuivre que «cette prestation concernera l’aménagement touristique et paysager d’au moins dix (10) principaux sites touristiques du Pati y compris la Maison du Pati : vallée du paradis, cascades d’Imouzzer, grotte de Win-Timdouine, rucher d’Inzerki, sites de surf». 

Notons qu’une liste exhaustive des principaux sites touristiques sera proposée par le bureau d’études au maître d’ouvrage avec un classement argumenté selon l’importance et l’attractivité touristique de chaque site et son niveau de fréquentation.

D’après les diagnostics réalisés et notamment l’étude socio-économique ainsi que l’analyse des systèmes de gestion antérieure des principaux sites du Pati et le regard sur les expériences internationales et nationales, le bureau d’études proposera des scenarii de modalités de gestion des aménagements projetés dans lesdits sites.

En effet, il s’agira d’une feuille de route qui permettra de préciser les moyens et les actions à caractère commercial à mettre en œuvre pour rentabiliser les différents investissements projetés dans les sites. Ledit document devra proposer des schémas de valorisation touristique pour certains sites sélectionnés par le comité de suivi du marché en introduisant des mesures d’accompagnement et montage technico-financier de ces schémas.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *