L’élan touristique freiné par l’effet Ramadan

L’élan touristique freiné par l’effet Ramadan

Les arrivées touristiques du mois de mai se sont rétractées de 3%.  Une ventilation qui se traduit par une baisse de 9% des arrivées des Marocains du monde conjuguée à une timide hausse de celles des touristes étrangers de séjour (1%).

Ils étaient peu nombreux à visiter le Maroc au mois de mai dernier. Un fléchissement de l’activité touristique a été observé durant le cinquième mois de l’année.  Ce ralentissement est totalement naturel dans la mesure où le mois de mai a coïncidé cette année avec l’arrivée du mois sacré du Ramadan. Une période de l’année qui connaît régulièrement une baisse de la fréquentation touristique, notamment de la clientèle marocaine.

Les statistiques mensuelles du secteur illustrent clairement cette tendance. Les arrivées touristiques du mois de mai se sont rétractées de 3%.  Une ventilation qui se traduit par une baisse de 9% des arrivées des Marocains du monde conjuguée à une timide hausse de celles des touristes étrangers de séjour (1%). Les établissements d’hébergement hôtelier classés ont réalisé durant le même mois une baisse de 5% par rapport à la même période de l’année passée. Les nuitées des touristes non-résidents se sont appréciées de 3% au moment où celles des résidents ont nettement reculé, soit une baisse de 25%.

Toutefois, la tendance observée durant le mois de mai n’a pas eu un grand impact sur la croissance du secteur au titre des cinq premiers mois de l’année. L’activité touristique des non-résidents au Maroc a généré des recettes de l’ordre de 27,1 milliards de dirhams, en amélioration de 14,8% par rapport aux cinq premiers mois de l’année précédente. C’est ce que l’on peut relever des derniers indicateurs formulés par l’Observatoire du tourisme.  Ladite période a connu une hausse de 9% des arrivées touristiques.  Les autorités aux postes frontières ont, en effet, recensé l’arrivée de 4,1 millions de touristes depuis le début de l’année à fin mai. Ainsi , le flux des touristes étrangers de séjour s’est consolidé de 15% au moment où celui des MRE a connu une rétraction de 1%. Les principaux marchés émetteurs ont vu leurs arrivées à destination du Maroc s’améliorer. Les arrivées du marché italien ont progressé de 16%, suivi d’une hausse de 12% des arrivées du marché allemand.

Le flux des touristes français et hollandais au Maroc a augmenté de 8% pour chaque marché durant les cinq premiers mois de l’année. La hausse a également été relevée au niveau des marchés britannique et espagnol ayant progressé respectivement de 7 et 4% aux cinq premiers mois de l’année. Au niveau des nuitées, l’Observatoire du tourisme souligne une hausse de 7% sur la période allant de janvier à mai. On note dans ce sens 9,23 nuitées réalisées au niveau de l’ensemble des établissements d’hébergement touristiques du Maroc.

Les nuitées des touristes non-résidents ont grimpé de 11% tandis que celles des MRE ont connu un repli de 2% sur les cinq premiers mois de l’année. Rappelons que les pôles touristiques phares du Maroc, en l’occurrence Marrakech et Agadir, continuent de drainer une grande partie des touristes. Ces deux destinations ont généré 60% des nuitées réalisées depuis le début de l’année, soit une progression de 9% pour les hôteliers de la ville ocre et 7% de ceux d’Agadir. De bonnes performances ont été observées dans d’autres villes du Royaume, notamment Fès dont les nuitées ont connu un pic de 17% à fin mai.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *