OCP oriente les agriculteurs vers une utilisation raisonnée des engrais

OCP oriente les agriculteurs vers  une utilisation raisonnée des engrais

3ème escale de la Caravane céréales et légumineuses à Sania Berguig

Depuis son lancement en 2012 jusqu’à l’an dernier, la Caravane céréales et légumineuses initiée par OCP, qui est à sa 6ème édition, a ciblé 28.000 agriculteurs. Outre les 3.500 participants cette année, l’événement aura ciblé 32.000 agriculteurs. Les chiffres sont précisés, mardi, dans la Commune rurale de Sania Berguig (province d’El Jadida), par Abdelhak Kabbabi, directeur des ventes du marché local à OCP. Cette escale étant la 3ème en son genre, dans une commune relevant de la région de Casablanca-Settat, lors de cette caravane qui se veut d’inciter les agriculteurs à une utilisation raisonnée des engrais. De même, ce convoi est destiné, comme le précise M. Kabbabi, à «communiquer avec l’agriculteur à propos de son profil technique».

Pour ce faire, OCP travaille déjà sur deux engrais. Il s’agit, selon le responsable, de ceux de fond et ceux de couverture. Les engrais de fond, soit ceux appelés NPK, permettent de faire pousser la tige. Quant à ceux de couverture, ils sont dotés d’azote entre autres. Au-delà de cette initiative, les précipitations pluvieuses demeurent importantes. Cette année, elles tardent à venir. Cependant, le choix de cette période pour le lancement de cette caravane est, aux yeux de M. Kabbabi, « judicieux » puisqu’elle est initiée parallèlement au démarrage de la campagne agricole. Pour lui, le fil conducteur de cette caravane est de sensibiliser à l’utilisation raisonnée des engrais. D’où l’intérêt de connaître son sol. Cela étant, la caravane OCP est marquée par l’organisation d’ateliers dont celui consacré à la carte de fertilité conçue en partenariat avec le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, l’INRA, l’ENA et l’IAV. Cette carte se veut, à son tour, de contribuer à l’utilisation raisonnée des engrais. Pour l’heure, 33.000 analyses ont été faites sur les sols dans le cadre de cette carte sur une superficie de 7,2 millions d’hectares.    

En plus de l’atelier réservé à cette carte, un autre est consacré à la moisson entre autres. L’objectif étant d’amener les agriculteurs dans utiliser la bonne méthode de procéder à cette opération puisque 20 à 25 millions de quintaux de céréales sont perdus à cause de la mauvaise moisson.            

Après cette escale, une 4ème est, selon M. Kabbabi, prévue la semaine prochaine. Outre cette caravane, une autre est consacrée aux légumes et arbres fruitiers.    

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *