Premier candidat déclaré à la CGEM : Hammad Kassal dévoile son plan de bataille

Premier candidat déclaré à la CGEM : Hammad Kassal dévoile son plan de bataille

Hammad Kassal ambitionne, durant son mandat, de développer l’attractivité des entreprises, notamment les TPME, ainsi que de travailler sur les facteurs «coûts» qui pèsent sur la compétitivité.

A quelques semaines de la fin du deuxième mandat de Meriem Bensalah-Chaqroun, le flou se dissipe autour de l’identité du futur patron des patrons. Hammad Kassal, l’un des membres fondateurs de la confédération, est jusque-là le premier candidat déclaré à la présidence de celle-ci. S’il remporte ces élections, M. Kassal aura sûrement gravi les échelons de la confédération. Il a occupé le poste de président de la Fédération des PME au sein de la CGEM (2003-2006) pour remporter directement la vice-présidence de la confédération sous la présidence de Moulay Hafid Elalamy (2006-2009). Le programme tracé par Hammad Kassal pour les trois années à venir porte sur trois priorités: Une CGEM de l’audace, une CGEM de rassemblement et une CGEM de partage.

En somme, Hammad Kassal ambitionne de chapeauter une CGEM plus combative, plus ouverte et plus proche du terrain. L’objectif étant de faire de la confédération un catalyseur pour la libéralisation de l’entrepreneuriat. La concrétisation de cet objectif passe, selon M. Kassal, par l’adoption d’un discours de vérité sur la situation des entreprises et sur les solutions à apporter. L’enjeu étant également de placer les jeunes, les strat-up et les entrepreneurs au cœur de la mission de la CGEM qui devrait par ailleurs défendre les TPE et PME. «Nous sommes persuadés que les syndicats, les entreprises (TPE, PME et grands groupes) ont un rôle fondamental à jouer dans cette conquête à condition que nous tenions un discours de vérité, hors populisme et démagogie, et que nous expliquions de manière simple et pédagogique les règles de l’économie et les opportunités qui en découlent», souligne M. Kassal dans son programme articulé autour d’un triple choc en l’occurrence le choc, de confiance, le choc de simplification et le choc de productivité. 

La finalité étant de redonner confiance aux forces vives du Maroc particulièrement sa jeunesse, de mettre fin à la complexité administrative et réglementaire et de créer un pacte pour la productivité en vue de faire sortir l’économie nationale de la sous-compétitivité. Nombreux sont les projets prévus par Hammad Kassal. Ce grand chantier s’axe premièrement sur la valorisation de l’image et du rôle des entreprises et des entrepreneurs.

Le deuxième axe porte sur l’anticipation des besoins à travers le rapprochement de l’éducation nationale. Hammad Kassal ambitionne, durant son mandat, de développer l’attractivité des entreprises, notamment les TPME, ainsi que de travailler sur les facteurs «coûts» qui pèsent sur la compétitivité. Le candidat pressenti à ce jour à la présidence de la CGEM créerait une organisation réunissant les patronats africains qu’il baptiserait Business Afrika. Dans le pipe figure également le CGEM business Family Center qui sera chargé de l’accompagnement des entreprises en difficultés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *