Révolution numérique : Le Maroc sur la bonne voie

Révolution numérique : Le Maroc sur la bonne voie

Un vaste chantier de digitalisation ouvert

Tous les services sont devenus à portée de clic. Un bouleversement positif qui s’inscrit dans le cadre des grandes mutations internationales. Un monde où le digital ne supprime pas les services classiques mais vient plutôt créer une complémentarité et enrichir les offres existantes.

Le digital fait son entrée par la grande porte dans le monde physique. Plusieurs entreprises opérant dans différents domaines d’activités et secteurs ont entamé durant ces dernières années leur process de digitalisation. Une transformation numérique qui tend à dématérialiser un certain nombre de services offrant au client et consommateur plus de commodité et de flexibilité. «Améliorer l’expérience client» est l’enjeu principal de cette ère digitale. Les prestataires, tous domaines confondus, se ruent à présenter les meilleures offres qui puissent exister sur le marché. Le but étant de faciliter la tâche à leur clientèle et la fidéliser davantage. Le monde binaire a en effet réussi à chambouler les paradigmes de consommation. Tous les services sont devenus à portée de clic. Un bouleversement positif qui s’inscrit dans le cadre des grandes mutations internationales. Un monde où le digital ne supprime pas les services classiques mais vient plutôt créer une complémentarité et enrichir les offres existantes.

Une population très connectée

Au Maroc, cette transformation s’opère de façon progressive. Le Royaume est en train de bâtir son économie numérique sur de bonnes bases. Les deux dernières décennies ont été marquée par un revirement numérique qui a modernisé l’ensemble des prestations publiques soient-elles ou privées. Une transformation qui a également été soutenue par l’évolution fulgurante que connaît l’outil internet au niveau national. Le Maroc est en effet le 34ème pays le plus connecté au monde. Le taux de pénétration internet dépasse les 63%, soit 22,56 Marocains connectés. L’essentiel de cette connexion se fait via le mobile. Au Maroc, on peut compter 42 millions de téléphones mobiles en circulation, dont plus de 50% des smartphones. Le taux de pénétration y afférent avoisine les 118%. En effet, les téléphones intelligents ont fait leur entrée en force dans la société marocaine servant à plus d’un usage (téléphonie, navigation sur Internet, visualisation de vidéos, gaming…).

Des internautes plus matures

Les études qui analysent le comportement de l’internaute marocain sur la Toile démontrent à quel point les Marocains sont conscients des enjeux de la digitalisation et de son rôle dans leur quotidien. Ils sont aujourd’hui nombreux à utiliser Internet non seulement pour s’informer mais également pour effectuer des achats en ligne, régler des factures ou encore réserver un service. Toutefois, la notion de la digitalisation au Maroc reste en partie liée au e-commerce. Une activité qui émerge de façon considérable. En témoigne le nombre croissant des transactions effectuées sur les sites e-marchands. Une évolution qui encourage de façon considérable le paiement sur le Net. Alors qu’ils manifestaient une réticence auparavant, les Marocains font de plus en plus confiance aujourd’hui au paiement en ligne. Un recours encouragé par la distribution à grande échelle des cartes bancaires. En 2017, 14,1 millions de cartes ont été émises, dont 13,1 millions de cartes paiement et retrait sous les labels Visa, Mastercard et la marque nationale CMI. Ce volume s’inscrit en progression de 9,4% par rapport à l’année passée. Les cartes prépayées représentent pour leur part un encours de 2,1 millions de cartes dont  52,7% de cartes sous label CMI, 38,0% de cartes sous labels Visa, 7,6% de cartes sous label Mastercard et 1,8% de cartes privatives.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *