Services marchands non financiers et commerce de gros : Un trimestre stable anticipé par les professionnels

Services marchands non financiers et commerce de gros : Un trimestre stable anticipé par les professionnels

La stabilité marquera le premier trimestre 2018. C’est ce qu’anticipent les chefs d’entreprises du secteur des services marchands non financiers et ce dans le cadre de leur participation à l’enquête trimestrielle de conjoncture du Haut-commissariat au Plan.

Un constat fait par 65% des professionnels interrogés au moment où 19% autres s’attendent à une hausse. Des anticipations qui résulteraient de l’amélioration de l’activité de l’«entreposage et services auxiliaires des transports» et des «activités de location et location-bail» au moment où les activités liées aux «transports aériens», les «activités d’architecture et d’ingénierie» et «activités de contrôle et analyses techniques» s’effritent.

La demande resterait, selon 65% des répondants au même niveau tandis que 73% chefs d’entreprises s’attendent à une stagnation de leurs effectifs employés. Le constat est le même en ce qui concerne le commerce de gros. Au moment où 27% des grossistes ambitionnent une hausse de leur volume de ventes, 64% autres prévoient une stagnation. Une évolution qui serait principalement attribuable à la hausse des ventes dans le «Commerce de gros d’autres équipements industriels» et du «Commerce de gros non spécialisé» conjuguée à la baisse des ventes dans le «Commerce de gros des biens domestiques». Les commandes prévues pour le 1er trimestre 2018 seraient d’un niveau normal, selon 66% des chefs d’entreprises, et inférieur à la normale selon 27%.

Rappelons que les chefs d’entreprises des services marchands non financiers ont bouclé l’année sous une baisse de leur activité. Cette dernière a été impactée par la baisse enregistrée au niveau de plusieurs branches dont les «Télécommunications» et les «Transports terrestres et transport par conduites» au moment où les activités liées aux «Transports aériens» et à l’«Entreposage et services auxiliaires des transports» ont connu un développement soutenu. Se référant à l’enquête du Haut commissariat au Plan, l’évolution de l’activité globale des services marchands non financiers aurait été accompagnée par une amélioration des prestations à l’étranger.

Malgré la difficulté de la conjoncture, les commandes ont gardé un niveau normal au moment où l’emploi a stagné dans le secteur. S’agissant des dépenses d’investissement, 54% des patrons ont indiqué qu’elles ont été destinées au remplacement d’une partie du matériel et à l’extension de l’activité. Au niveau du commerce de gros, les ventes se sont redressées vers fin 2017 particulièrement sur le marché local et ce suite à la hausse des ventes enregistrée dans le «Commerce de gros de produits alimentaires, de boissons et de tabac», «Autres commerces de gros spécialisés» et, d’autre part, à la baisse des ventes enregistrée dans le «Commerce de gros de biens domestiques». Selon 74% des grossistes, les stocks de marchandises  sont restés à un niveau normal au titre des trois derniers mois de l’année 2017.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *