Sonasid défie la conjoncture sectorielle

Sonasid défie la conjoncture sectorielle

Malgré la surcapacité structurelle du marché de sidérurgie

La surcapacité structurelle que connaît le marché national de la sidérurgie n’a pas empêché Sonasid de renforcer sa compétitivité en 2016. Et ce en dépit des facteurs du marché qui ont quand même affecté les performances financières annuelles de l’entreprise. «L’instabilité des prix de la billette sur le 1er trimestre 2016 et son impact sur la ferraille ont entraîné une dégradation mondiale des prix de l’acier, exacerbée au niveau national au premier semestre 2016 en raison de la  surcapacité structurelle du secteur, dans un marché  de la construction en mal de croissance», peut-on relever des membres du directoire de Sonasid en marge de la présentation de ses résultats annuels, jeudi 30 mars, à Casablanca.

La société nationale de sidérurgie affiche à fin 2016 un bilan financier relativement bon. «L’amélioration sur la rentabilité et le volume des ventes réalisé  sur le 4ème trimestre n’ont pu que partiellement atténuer la pression sur les marges exercées par les conditions de marché volatiles et tendues», explique Sonasid à cet effet. Les indicateurs financiers de l’entreprise cotée à la Place casablancaise se sont redressés par rapport à l’exercice 2015.

Ceci s’illustre principalement par l’amélioration sensible du résultat d’exploitation. Il est redevenu, en effet, positif. A fin 2016, le résultat d’exploitation s’est considérablement amélioré passant d’un solde négatif de 47 millions de dirhams à une valeur de 5 milliards de dirhams. Le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (Ebitda) s’est également amélioré. Il s’est apprécié de 13% pour atteindre les 123 millions de dirhams contre 109 millions de dirhams un exercice auparavant. En revanche, le résultat net de Sonasid continue d’être déficitaire. L’écart est estimé à -46 millions de dirhams contre -37 millions de dirhams au titre de l’exercice 2015.  Le chiffre d’affaires a également fléchi. Cette baisse est expliquée par le repli du prix de vente moyen qui a reculé de 13%. Ainsi le chiffre d’affaires de Sonasid a perdu 12% de sa valeur. Il s’est ainsi établi à 3,01 milliards de dirhams contre 3,42 milliards de dirhams en 2015. Sonasid entend en perspective poursuivre ses initiatives sur sa compétitivité.

L’entreprise s’engage à cet effet à diversifier son offre des produits et services. La finalité étant de renforcer son réseau de distribution national et de consolider sa croissance au niveau continental.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *