Une commission mise en place pour recadrer les CRI

Une commission mise en place pour recadrer les CRI

Un délai de deux mois pour élaborer la nouvelle vision des centres d’investissement

La nouvelle vision permettra aux Centres d’investissements régionaux de renforcer leur rôle dans le développement économique et social.

Les concertations pour accélérer la réforme des Centres régionaux d’investissement s’enchaînent. Un délai de deux mois a été fixé pour élaborer la nouvelle vision des CRI, et ce conformément aux Hautes orientations royales. Le respect de cette échéance a été clairement souligné lors de la séance de travail tenue lundi 18 décembre, entre le chef de gouvernement, Saad Eddine El Othmani, et l’ensemble des parties concernées, dont la Cour des comptes et le ministère de l’intérieur. La finalité étant d’insuffler une nouvelle dynamique à ces structures chargées de la promotion de l’investissement à l’échelle nationale.

Le comité, composé de la Cour des comptes et de différents départements ministériels, devrait ainsi activer les démarches.  Seulement 60 jours pour émettre des propositions relatives à la réforme et à la mise à niveau des Centres régionaux d’investissement. «La création de la richesse, la consolidation de la croissance, la réduction des disparités sociales et absorption de chômage, autant de défis qui peuvent être relevés en déployant de bons mécanismes de promotion et de relance des investissements», peut-on déduire du chef de gouvernement. Saad Eddine El Othmani a, par ailleurs, précisé que la nouvelle vision permettra aux Centres d’investissements régionaux de renforcer leur rôle dans le développement économique et social, notamment en termes d’incitation à l’investissement, la promotion du développement et l’exploitation des grandes potentialités d’investissement qu’offre l’économie nationale.  Une orientation qui s’inscrit en ligne avec le grand chantier de la régionalisation avancées.

Pour mener à bien cette mission, le comité de suivi a d’ores et déjà amorcé le process. Le ministère de l’intérieur en collaboration avec d’autres départements mène des études préliminaires en vue de baliser le terrain à une vision performante. Rappelons que les Centres d’investissement régionaux ont été l’objet d’une audience royale la semaine dernière. A cet effet, le Souverain a reçu, lundi 12 décembre à Casablanca, le chef de gouvernement Saad Eddine El Othmani, Abdelouafi Laftit, ministre de l’intérieur, et Driss Jettou, président de la Cour des comptes. Une audience durant laquelle ont été présentés les résultats de l’évaluation de l’action des CRI par la Cour des comptes ainsi que les investigations du ministère de l’intérieur relatives aux responsables relevant dudit département au niveau national. Ces démarches ont permis d’énumérer les anomalies qui entravent le bon fonctionnement des centres ainsi que le manquement dans l’exercice de la responsabilité chez un bon nombre d’agents d’autorité.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *