Edito : 90 sur 24.000

Edito : 90 sur 24.000

Le ministère de l’éducation vient de démarrer un vaste programme de mise à niveau des établissements scolaires et plus précisément des lycées.

Le programme, baptisé «Lycée Attahaddi», consistera à équiper les établissements de certaines installations et moyens comme les réseaux électriques, l’éclairage, les caméras de sécurité, les alarmes incendie, le câblage informatique dans les salles de cours, les clôtures des terrains de sports, les équipements de vestiaires ou encore les accès pour les personnes à mobilité réduite et les espaces verts. Ces travaux vont être réalisés, nous dit-on, dans 90 lycées et collèges à travers le Royaume grâce, notamment, à un financement du MCA de l’ordre de 112 millions de dollars.

Évidemment, on ne peut que louer une telle initiative. Mais le fait est que, les travaux programmés et financés sont censés exister déjà dans des établissements scolaires. Donc implicitement, voire explicitement, l’on reconnaît que nos enfants fréquentent des établissements scolaires où il n’y a pas les installations les plus basiques comme l’eau, l’électricité, les connexions internet, les espaces verts.

D’où une première question qui s’impose d’elle-même : où vont les milliards de dirhams alloués chaque année à l’éducation si, au final, on se retrouve avec des établissements dans un tel état de pauvreté? La deuxième question non moins importante : quand bien même ces lycées et collèges seraient enfin mis à niveau, que représentent 90 établissements à côté des presque 11.000 autres écoles, collèges et lycées publics dans le reste des régions sans parler des 13.000 petites écoles aux confins des campagnes ?

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *