Edito : Agrégation

Edito : Agrégation

Le principe de l’agrégation, auquel le ministère de l’agriculture vient de consacrer un séminaire, à juste titre, est un concept qui recèle une mine de solutions et de gains pour notre économie.

Depuis que le levier de l’agrégation a été judicieusement activé dans le cadre du Plan Maroc Vert, on a assisté à une montée en puissance des petits agriculteurs et producteurs qui, en se mettant ensemble, ont pu faire évoluer leurs pratiques, leurs conditions, leur poids vis-à-vis des acheteurs et des industriels.

Et c’était là l’un des objectifs majeurs de l’agrégation. Mais ce n’est pas tout. En rassemblant leurs efforts et leurs récoltes, les producteurs peuvent désormais proposer à leurs acheteurs, et au marché de manière générale, des volumes plus importants.

Du coup, l’agrégation a résolu aussi le problème des industriels qui, de leur côté, peinaient à collecter suffisamment de matière première dans de bonnes conditions. L’agrégation repose en fait sur le vieux principe des économies d’échelle. Et si l’on pousse la logique plus loin, l’agrégation peut aujourd’hui être appliquée dans d’autres secteurs et sous d’autres formes. Les industriels marocains, aujourd’hui à la recherche de facteurs de compétitivité, sont dans une logique de baisse des coûts. Si plusieurs entreprises d’un même secteur, qui ont besoin des mêmes intrants, se mettent ensemble pour s’approvisionner, elles peuvent réaliser des gains de coûts conséquents.

Cette agrégation à l’envers s’appelle des centrales d’achats et ça existe ailleurs depuis des lustres. Même les ministères, les entreprises publiques, les communes peuvent faire de l’agrégation. S’approvisionner en papier pour 40 ministères revient beaucoup moins cher que de laisser chaque département s’approvisionner tout seul. Acheter des lampadaires, des panneaux de signalisation ou des pavés de trottoirs pour trois, quatre ou dix villes d’un seul coup rendrait la commande publique moins coûteuse. Et c’est une politique qui coûte zéro dirham…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *