Conflits avec les collaborateurs : Comment s y prendre?

Conflits avec les collaborateurs : Comment s y prendre?

L’un des gros freins de créativité et de productivité d’une entreprise serait les tensions qui perturbent la relation entre un manager et un membre de son équipe. Si ces conflits sont inévitables, il incombe au manager de ne pas dramatiser et d’ouvrir les portes de dialogue afin d’éviter l’escalade. ALM dresse pour vous les attitudes à prendre dans des situations de conflit avec un collaborateur.
Dans toute situation de conflit, une mise à distance est nécessaire pour bien circonscrire le périmètre du problème. Entrer dans un bras de fer permet rarement de régler le conflit. Commencez par identifier le problème et le définir. Avant d’ouvrir le dialogue, affichez clairement votre volonté de trouver des solutions tout en vous assurant que le collaborateur est dans ce même état d’esprit.
Souvent, ce ne sont pas des individus eux-mêmes qui sont responsables de ces conflits professionnels, il s’agit dans la plupart des cas d’un problème de process et le fait d’en prendre conscience permet de déminer les tensions. Il serait question, par exemple, d’éléments perturbateurs telles des fiches de poste inexistantes ou obsolètes, l’absence d’objectifs chiffrés, qui empêchent de mesurer la productivité ou la motivation. Ou encore le manque de vision partagée ou de sens provoque des comportements très individualistes.
L’erreur à ne pas faire serait de fuir le conflit. S’il ne faut pas envenimer un différend en ripostant du tac-au-tac, céder n’est pas non plus la bonne solution. Ceci se traduirait par un consentement pour une attitude ou acte avec lequel on n’est pas forcément d’accord et il n’y a rien de pire qu’un conflit étouffé. Ce comportement empêche toute progression et a un effet de bombe à retardement. Il est important également d’avoir le courage d’entamer le dialogue si un collaborateur ne vous parle plus depuis des semaines.
Adoptez une communication non-violente. Une personne sous le coup de l’émotion, qui s’estime en difficulté, n’est pas capable d’entendre les avis divergents : seule sa vérité lui importe. Ecoutez et posez les questions nécessaires pour l’aider à mettre des mots sur ses émotions. C’est vous qui dirigez l’entretien.  Chacun pourra ensuite formuler ses besoins et imaginer des solutions communes pour sortir du conflit. Par ailleurs, faire avouer à l’autre ses erreurs ne suffit pas, il est primordial de prendre conscience du fait que l’on fait partie du problème et que, des part, d’erreurs, nous en assumons également. Enfin, tout exercice de compréhension atteint à un moment ses limites. Si l’écoute ne suffit pas et que la personne manifeste de la mauvaise volonté, «il faut avertir clairement des conséquences d’un conflit qui dure. Voire envisager des sanctions, tout en restant ouvert au dialogue et à une possible solution. C’est un retour aux réalités parfois nécessaire notamment dans un conflit très tendu».

Conseils pratiques…

Recourir à la médiation peut s’avérer utile
Dans un conflit entre un manager et un collaborateur, un «troisième récit» peut se révéler très utile. Un médiateur capable de prendre la mesure des différences de perception aide à y voir plus clair. Le recours à un tiers est particulièrement conseillé pour les «managers de projet» où le lien hiérarchique avec l’équipe est plus faible, voire inexistant. Certains DRH ou le supérieur du manager peuvent aussi jouer ce rôle d’intermédiaire. Si en revanche vous êtes en position de médiateur en cas de conflit entre deux collaborateurs au sein de votre équipe, il vous appartient de faire la part des choses. Il est indispensable d’écouter les deux parties une à une. Mais aussi de les mettre face à face, sinon chacun défend sa version, campe sur ses positions et le conflit ne trouve pas d’issue.

Agenda formation…

• Workshop RH
L’AGEF, en partenariat avec le Pôle de formation exécutive de l’Université Internationale de Casablanca, met en place un cycle de workshops RH dont l’objectif est le partage de bonnes pratiques opérationnelles de la fonction RH. Le premier workshop aura lieu jeudi 4 avril de 17h a 19h à l’Université internationale de Casablanca (UIC) et aura pour thème «Processus d’embauche : recrutement et intégration».

• Ecole de printemps : Afrique, continent
de la croissance ?
Du 1er au 4 avril 2013, l’ Ecole de gouvernance et d’Economie de Rabat (EGE) organise l’école de printemps 2013. Cette édition se consacre à l’Afrique et revient sur la trajectoire économique d’un continent que l’on disait mal parti. L’Afrique a déjoué les pronostics les plus pessimistes et réveille les appétits économiques. Deuxième pôle de croissance mondiale après l’Asie, l’Afrique est en train de devenir une nouvelle frontière de la mondialisation économique. Des professionnels et des universitaires de premier plan prendront part à cet évènement pour échanger autour du sujet.

Actus

«2 Rives» dévoile ses projets de transfert d’expertise vers le Maroc
«Les 2 Rives», réseau des compétences franco-marocaines du Grand Sud-Ouest de la France, a dévoilé trois nouveaux projets de transfert d’expertise vers le Maroc, lors de son assemblée générale réunie ce week-end à Mérignac, près de Bordeaux. Financé par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM-France) et l’académie de la région Tétouan-Tanger, le premier projet vise à initier les jeunes lycéens de la région à la recherche expérimentale et la démarche scientifique. Les deux autres projets portent respectivement sur l’orientation des jeunes post-bacs et de jeunes en échecs scolaires, et l’organisation d’une conférence sur la recherche et sa structuration au Maroc, en partenariat avec le Centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST).

L’UIC organise son 1er forum Stages et Emplois
Soucieuse du futur de sa première promotion, l’Université Internationale de Casablanca (UIC) organise aujourd’hui la 1ère édition du forum Stages et Emplois sous le thème «1er Stage, 1er Emploi : démystifier le piston» . A travers son bureau d’orientation, l’UIC compte ainsi accompagner ses jeunes diplômés dans leur insertion professionnelle. Cette 1ère édition verra la participation des étudiants de la formation initiale et de la formation continue de la Faculté de Commerce et de gestion, de l’Ecole d’ingénierie et de la filière de management hôtelier et sera ouvert au public (étudiants en 3ème année de licence ou Master).

Les CRI ont traité plus de 1.620 projets en 2012
Les Centres régionaux d’investiss-ement (CRI) ont traité durant l’année 2012, dans le cadre de la gestion déconcentrée de l’investissement, quelque 1.623 projets d’investissement qui devraient générer 215.000 emplois, selon le bilan d’activité des CRI au titre de l’année 2012. Ces projets, résultat de la contribution des CRI à travers leurs guichets d’aide à la création d’entreprises et aux investisseurs dans la promotion de l’attractivité territoriale et la dynamisation de l’espace économique régional, devraient aussi drainer 143 milliards de dirhams, précise-t-on de même source. Par secteur d’activité, le PTB a bénéficié de 33,5% de ces projets, suivi de l’industrie avec 26,7%, du tourisme (18 %), de l’énergie et mines (10,4%) et des services (8,4%).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *