L’Université Cadi Ayyad en tête des universités marocaines, du Maghreb et de l’Afrique francophone

L’Université Cadi Ayyad en tête des universités marocaines, du Maghreb et de l’Afrique francophone

L’Université arrive en tête des universités marocaines, du Maghreb et de l’Afrique francophone selon le « Times Higher Education » dans le classement universitaire mondial 2018.

L’Université Cadi Ayyad figure dans la tranche qui regroupe les premières universités dans le monde, soit dans les 5% des 20.000 établissements d’enseignement supérieur classés, indique un communiqué de cet établissement d’enseignement supérieur.

Il est à noter qu’elle garde sa position en tant que première au Maroc, en Afrique du Nord et en Afrique Francophone.

Dans ce classement, les universités sont évaluées selon 13 critères de performance en rapport avec leurs missions fondamentales (l’enseignement, la recherche, le transfert de connaissances et les perspectives internationales).

Par ce classement, l’UCA confirme sa position en tant qu’institution dynamique en matière de recherche scientifique.

Elle la doit en grande partie à la production grandissante de ses chercheurs cités dans de prestigieuses revues internationales. Sa stratégie en matière de recherche scientifique visant la fédération des structures de recherche en communautés scientifiques pluridisciplinaires, la mutualisation des moyens, l’encouragement de la mobilité des chercheurs, l’ouverture à l’international et l’ancrage régional, témoigne de sa vision claire en matière de recherche et d’innovation, instaurée depuis 2011.

Son projet de la Cité de l’innovation de Marrakech devra lui permettre d’asseoir un peu plus son excellence. Cette structure hébergera les centres de recherche fédérant plusieurs laboratoires afin de mettre en valeur leurs principaux résultats et aussi des plateformes regroupant des équipements lourds, susceptibles d’intéresser les industriels.

De plus, la dernière découverte en février dernier d’un système de sept exoplanètes, dont au moins trois, sont susceptibles d’abriter la vie par l’Agence Spatiale Américaine avec la participation de l’équipe marocaine de l’Observatoire Astronomique de l’Université Cadi Ayyad de l’Oukaïmeden, a contribué fortement à cette consécration.

La même source souligne que le défi est désormais de pérenniser cette reconnaissance sur le long terme et de continuer sur cette dynamique positive pour avoir un système de recherche encore plus efficient à même de contribuer au développement des connaissances scientifiques qui rejaillissent incontestablement sur la région, le pays et sur le monde.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *