L’Observatoire du marché du travail prend forme

L’Observatoire du marché du travail  prend forme

Il s’agit du démarrage effectif de la mise en place de l’Observatoire national du marché du travail (OMT).

Les rumeurs sur sa création courraient depuis 2013 et ce n’est que cette année que M. Seddiki a appelé à concrétiser et accélérer le démarrage et le bon fonctionnement de cette entité, en veillant à en assurer l’adhésion et l’approbation par l’ensemble des parties prenantes.

De même, le ministre a, à cet égard, souligné l’impératif de mettre en pratique une véritable politique de partenariat avec toutes les parties prenantes publiques et privées, relevant que le Maroc se doit de renforcer son intervention dans cette optique.

Pour Abdeslam Seddiki, le but est de permettre au Royaume de «disposer d’un instrument de pilotage des politiques de développement des ressources humaines, qu’appellent le développement économique du pays et son intégration dans les courants mondiaux des échanges internationaux». Pour sa part, le directeur de l’OMT, nouvellement nommé, a présenté le plan de mise en œuvre de ce projet et ce, en mettant l’accent sur les priorités de l’année 2015. Ainsi, première structure du genre au Maroc, l’OMT constitue la pierre angulaire du suivi des dynamiques du marché de l’emploi, ainsi que de l’évaluation des politiques publiques en matière de formation et d’emploi, indique le communiqué.
En gros, cet Observatoire permettra de mieux connaître le marché du travail au Maroc et d’analyser les tendances en matière d’offres et de demandes d’emploi, afin de déterminer les besoins du marché en fonction desquels il faudra ajuster le système de formation. De même, cet instrument aura pour mission d’anticiper les conflits sociaux et de les traiter par la voie du dialogue et de la concertation entre les différents partenaires sociaux et les institutions intervenant dans ce domaine.
Ainsi, le nouveau gouvernement entend mettre en œuvre une politique de gestion efficiente et ambitieuse des ressources humaines et des compétences, favorisant des méthodes modernes d’évaluation des rendements, de formation continue et de consécration de la transparence et de l’égalité des chances.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *