Oujda : Lancement de la semaine Emploi pour l’étudiant

Oujda : Lancement de la semaine Emploi pour l’étudiant

L’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (Anapec) a donné, mardi à Oujda, le coup d’envoi de la semaine Emploi pour l’étudiant, visant à créer un espace d’information et d’échange entre étudiants et acteurs socio-économiques.

Tenue sous le thème «Soft skills, compétences essentielles pour le développement de l’employabilité», la semaine Emploi, organisée du 8 au 11 mai dans plusieurs villes du Royaume, sera marquée par la visite de l’Anapec à plus de 200 établissements universitaires d’enseignement supérieur et de formation professionnelle avec l’animation de plusieurs ateliers au profit des étudiants.

S’exprimant à cette occasion, le ministre de l’emploi et de l’insertion professionnelle, Mohamed Yatim, a indiqué que cet événement permettra aux étudiants et aux jeunes diplômés de se rapprocher du monde du travail et de préparer une meilleure insertion dans le secteur des entreprises, à la faveur de rencontres avec des professionnels et d’experts en formation et recrutement dans la région de l’Oriental.

L’emploi revêt une importance capitale dans la politique du gouvernement, a-t-il insisté, rappelant la création du Comité ministériel de l’emploi, dont la première réunion avait eu lieu le 28 août 2017, et qui s’assigne pour objectifs d’arrêter les orientations stratégiques et les principaux objectifs de la politique gouvernementale dans le domaine de l’emploi, de mettre en place un plan d’action et de suivre son exécution, d’approfondir les mesures opérationnelles de promotion de l’emploi et promouvoir ses opportunités ainsi que de renforcer les programmes actifs d’emploi.

Pour sa part, le wali de la région de l’Oriental, gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, Mouad El Jamai, a souligné la nécessité de mettre en place une feuille de route permettant de remédier au fléau du chômage selon une approche participative et d’établir une synergie entre les différents intervenants.

Après avoir passé en revue quelques contraintes inhérentes au secteur de l’emploi au niveau de la région de l’Oriental, M. El Jamai a mis en relief nombre de mesures prises dans ce sens, notamment la création de pôles économiques portant sur plusieurs secteurs, la mise en place d’un Fonds de soutien régional et d’aide à l’investissement en sus de projets de désenclavement des zones rurales et frontalières.

De son côté, le directeur général par intérim de l’Anapec, Badreddine Benkhalil, a mis l’accent sur la nécessité pour les chercheurs d’emploi de développer leurs soft-skills, qui sont de plus en plus valorisés par les recruteurs, de bien maîtriser les langues et d’avoir un sens élevé de la communication.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *