Portail emploi.ma : Une fréquentation en baisse constante

Portail emploi.ma : Une fréquentation en baisse constante

Le nombre des consultations s’est considérablement réduit depuis plusieurs mois déjà

Les recrutements dans les établissements et entreprises publics comptabilisent jusqu’au 23 juillet 2017 un total de 26.875 postes, suivis par les services de l’Etat qui ont atteint 2.256 postes publiés jusqu’à cette date.

De moins en moins de candidats sont attirés par l’emploi dans la fonction publique. C’est ce que révèlent les chiffres en ligne du ministère chargé de la réforme de l’administration et de la fonction publique. En effet, le nombre de consultations en ligne, par jour selon les semaines, est passé de 52.297 visites au 19 décembre 2016 à 18.997 visites au 17 du mois courant.

Une baisse également visible sur le nombre de consultations par jour selon les mois, puisqu’à fin décembre 2016, le site a enregistré 16.973 au mois de juin 2017 contre 37.496 visites. Par ailleurs, l’audience du portail a atteint 31,6 millions de visites jusqu’à ce jour avec un taux de nouvelles consultations de 32,25%. Le ministère avait également rendu disponibles les consultations via appareils mobiles. Celles-ci ont enregistré depuis leur lancement 9,3 millions de visites, indique le ministère par le biais de son portail en ligne.

Le site exclusivement dédié à l’emploi dans les administrations publiques dévoile également que les recrutements dans les établissements et entreprises publics comptabilisent jusqu’au 23 juillet 2017 un total de 26.875 postes, suivis par les services de l’Etat qui ont atteint 2.256 postes publiés jusqu’à cette date. En troisième place les collectivités locales, quant à elles, ont enregistré 635 emplois publics sur la même période.
Le site emploi-public.ma dévoile à ce titre que 29.766 postes publiés jusqu’au 23 juillet 2017 ont été comptabilisés. A l’exception de l’année 2016, le total enregistré sur toute l’année ne dépassait pas 24.000 postes publiés. Par ailleurs, le nombre des concours publiés jusqu’au 23 de ce mois a atteint 1.055 sur l’ensemble des entités de l’administration.

La plate-forme officielle dévoile que 679 concours pour des recrutements au sein des établissements et entreprises publics ont été publiés sur la même période, ce qui les place en première position.
Les collectivités locales arrivent, quant à elles, au deuxième rang avec 302 épreuves lancées jusqu’à cette date suivies des services de l’Etat en troisième position qui ont publié 74 concours pour les recrutements au sein de leurs administrations. Dans le même sens, le site dédié à l’emploi dans la fonction publique indique que les concours pour le recrutement des administrateurs en 2ème grade sont les plus consultés.
En témoignent les deux épreuves du ministère de l’économie et des finances pour ce grade qui, à elles seules, cumulent 190.223 visites et occupent la première et la seconde place en termes de visites en ligne. Ces concours publiés respectivement par la direction générale des impôts le 25 juin 2016 et la Trésorerie générale du Royaume le 22 septembre 2015, ont enregistré successivement 101.406 consultations et 88.817 visites sur le site.
Quant aux emplois supérieurs, la plate-forme révèle que 705 nominations aux emplois supérieurs ont été approuvées par le Conseil de gouvernement depuis la rentrée en vigueur de la loi 02.12 du 17 juillet 2012 relative à la nomination aux hautes fonctions. Ainsi, 16 emplois supérieurs de la fonction publique ont été effectués depuis le début de l’année en cours jusqu’au 23 juillet 2017, à savoir 13 directeurs, deux secrétaires généraux et un inspecteur général.
A ce titre le concours au poste de directeur de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation du Souss-Massa lancé le 15 mars 2016 reste celui qui a suscité le plus d’engouement sur la plate-forme avec 16.255 visites. Quant aux postes de responsabilité, le poste de chef de service lancé par la province de Tarfaya le 30 août 2016 continue de dominer le classement en nombre de visites pour cette catégorie de candidatures selon le site du ministère.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *