Pour faire face à la fuite des cerveaux : Le secteur IT réagit avec flexibilité et innovation

Pour faire face à la fuite des cerveaux : Le secteur IT réagit avec flexibilité  et innovation

C’est un secret de polichinelle. Les compétences IT du Maroc poursuivent leur fuite vers l’Europe et notamment la France.

Les chiffres sont alarmants : 3 entreprises étrangères viennent au Maroc tous les 15 jours pour recruter 10 ingénieurs. Donc un total de 600 ingénieurs marocains quitte le Maroc chaque année.

Face à cette hémorragie, les grands opérateurs du secteur se doivent de réagir. Un exemple concret est celui de la multinationale Everis, filiale du géant japonais NTT Data. «Il est difficile de concurrencer l’offre des entreprises étrangères. D’abord parce qu’elles offrent des salaires au niveau européen, et surtout parce que cela reste le rêve de la plupart des jeunes marocains de vivre en Europe. En tant que premier employeur dans le secteur IT dans le Nord du Maroc, cette problématique nous tient particulièrement à cœur pour retenir nos talents au Maroc», explique Fred Sabbah, directeur général de la filiale marocaine.

L’équipe d’Everis s’est donc mise à l’écoute de ses collaborateurs et a décidé d’adopter un programme de flexibilité des horaires et lieux de travail. Ce programme a pour objectif de permettre aux collaborateurs d’Everis d’avoir une véritable qualité de vie personnelle, qui fait généralement cruellement défaut dans la majorité des grandes entreprises privées.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *